Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Gérard Mestrallet propose de créer un contrat en alternance pour les chômeurs de longue durée (Agir contre l'exclusion)

Fusionner contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation, faire reconnaître le statut de tuteur à travers une certification dédiée et mettre en place un dispositif d’alternance spécifique pour les chômeurs de longue durée. Ce sont quelques-unes des recommandations du rapport sur la mobilisation des entreprises en faveur de l’emploi, en particulier celui des jeunes, remis vendredi 25 avril 2014 au président de la République par Gérard Mestrallet, président de la Face (Fondation agir contre l’exclusion) et président de GDF Suez. Afin de faciliter le retour à l’emploi des chômeurs, le rapport invite les entreprises à ouvrir leurs centres de formation internes aux demandeurs d’emploi, en échange d’exonération d’une partie de leur contribution formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'Igas publie son rapport définitif sur la formation des chômeurs

Le rapport définitif de l'Igas sur l'évaluation de la politique de formation professionnelle des demandeurs d'emploi, vient d'être mis en ligne sur le site de l'inspection. L'AEF avait publié début juillet un pré-rapport sur le sujet (AEF n°185760 et 186776). Face à la segmentation de l'offre de formation et la faiblesse de son évaluation, « la modulation des parcours de formation apparaît comme une solution qu'il convient de continuer de développer », estiment les auteurs de l'étude (1). Ils préconisent également de financer l'ensemble des projets de formation des chômeurs permettant de progresser d'un niveau de qualification et de mettre en place une labellisation externe des organismes de formation.

Lire la suiteLire la suite