Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bernard Cazeneuve présente un nouveau plan de "lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes"

"L’émergence d’une nouvelle génération de terroristes aguerris, susceptible de frapper le territoire français, appelle de l’État une réaction déterminée, ferme et efficace", indique le compte rendu du conseil des ministres du mercredi 23 avril 2014. Lors de ce conseil, le ministre de l’Intérieur a présenté "une communication relative au plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes". "La France est aujourd’hui confrontée à une menace grave, liée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent en lien avec les filières terroristes syriennes", explique le document. "Une approche uniquement répressive ne suffira toutefois pas à endiguer ce phénomène", ajoute-t-il, précisant que "des actions préventives et visant à contredire les 'prêcheurs de haine' seront aussi mises en œuvre".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Lutte contre le terrorisme : les règles européennes de conservation des données de connexion invalidées (CJUE)

La Cour de justice de l'Union européenne "déclare la directive sur la conservation des données invalide", dans un arrêt du mardi 8 avril 2014. "La directive comporte une ingérence d’une vaste ampleur et d’une gravité particulière dans les droits fondamentaux au respect de la vie privée et à la protection des données à caractère personnel sans que cette ingérence soit limitée au strict nécessaire". Cette directive de 2006 a pour objectif "d’harmoniser les dispositions des États membres sur la conservation de certaines données" afin de garantir leur disponibilité pour lutter contre la criminalité organisée ou le terrorisme. Elle prévoit que les fournisseurs de services de communications électroniques conservent les données de trafic, de localisation ainsi que les données nécessaires pour identifier l’abonné ou l’utilisateur. Elle n’autorise pas, en revanche, la conservation du contenu.

Lire la suiteLire la suite