Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

DÉCRYPTAGE. Un an après l'accident du Rana Plaza au Bangladesh, bilan

À l’heure de la commémoration du drame du Rana Plaza, bâtiment de huit étages situé au Bangladesh, dont l’effondrement le 24 avril 2013 a causé la mort de plus de 1 100 personnes, quelle est la situation ? Les premiers rapports d’inspection sont publiés dans le cadre de l’accord sur la sécurité incendie et sur la sécurité des bâtiments dans l’industrie textile, alors que l’OIT mène un programme avec le gouvernement bangladais pour améliorer le droit du travail. Les victimes reçoivent un premier versement du fonds d’indemnisation, abondé à hauteur de 15 millions de dollars, sur les 40 nécessaires. Le groupe Auchan est la cible d’une plainte de plusieurs ONG pour pratique commerciale trompeuse. En France, la commémoration prend une autre tournure alors que les députés EELV et PS attendent un soutien du gouvernement sur leur texte de loi relatif au devoir de vigilance des multinationales.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Plusieurs juristes défendent la faisabilité juridique de l'établissement d'un devoir de vigilance des multinationales

Olivier De Schutter, rapporteur spécial de l’ONU, Antoine Lyon-Caen, professeur de droit à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, Anne Dannis Fatome et Laurence Sinopoli, maîtres de conférences en droit, reviennent mercredi 16 avril 2014 sur les principales critiques juridiques portées à l’encontre de la proposition de loi sur les multinationales, instaurant un devoir de vigilance des maisons mères vis-à-vis de leurs filiales et de leurs sous-traitants. Extraterritorialité, segmentation du droit et personnalité juridique d’un groupe d’entreprises, ils expliquent la faisabilité juridique du texte lors d’une soirée d’échange autour de l’accident du Rana Plaza, immeuble dont l’effondrement a causé la mort de plus de 1 100 ouvriers textiles le 24 avril 2013, organisée par les trois députés auteurs de la proposition de loi, Dominique Potier, Danielle Auroi et Philippe Noguès.

Lire la suiteLire la suite
Bangladesh : le PCN remet son rapport sur la responsabilité des multinationales de la filière textile à Nicole Bricq

Le rapport du PCN (point de contact national de l'OCDE) français sur la filière textile-habillement émet dix recommandations pour améliorer la responsabilité des entreprises multinationales et sept observations à l'intention de l'autorité publique. Il a été remis à Nicole Bricq, ministre au Commerce extérieur, lundi 2 décembre 2013, en présence de représentants d'ONG, de l'OIT, de l'OCDE et d'entreprises françaises. La ministre avait saisi le PCN le 17 mai, quelques semaines après l'effondrement du Rana Plaza, bâtiment abritant des ateliers de confection au Bangladesh, le 24 avril 2013, ayant fait plus de 1 100 morts. Les proposition du rapport s'articulent autour de trois priorités : « renforcer la traçabilité par une cartographie de la chaîne d'approvisionnement, améliorer la transparence à travers des audits plus complets et indépendants, et mettre en place un juste partage des responsabilités ».

Lire la suiteLire la suite