Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°479278

Pacte social : la CSMF réclame des "mesures urgentes" d’aides fiscales et sociales en direction des médecins du secteur 1

Après la publication, jeudi dernier, des données de la CARMF montrant une baisse des revenus de -2,4 % en euros courants (-4,4 % en pouvoir d’achat compte tenu de l’inflation) des médecins libéraux en 2012, la CSMF dénonce l’aggravation du poids des cotisations sociales, de la fiscalité et des taxes. Le syndicat de médecins libéraux demande donc le 14 avril au gouvernement "d’inclure" dans le "pacte social" des "mesures urgentes d’aides fiscales et sociales en direction des médecins de secteur 1", qui ne peuvent répercuter ces hausses sur leurs tarifs. La CSMF exige que soient concrétisés des engagements conventionnels encore non suivis d’effet : la mise en œuvre de la CCAM clinique, l’extension de la ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique) à toutes les spécialités, et enfin l’application des mesures prévues en faveur de l’actualisation des actes techniques.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L’assurance maladie satisfaite des résultats du dispositif de rémunération sur objectifs de santé des médecins de ville

Le taux d’atteinte des objectifs de qualité et de pertinence des soins ciblés par le dispositif de la ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique), repris dans le cadre conventionnel après l’abandon de celui controversé du Capi, passe en un an de 51,1 % à 59,7 % pour l’ensemble des omnipraticiens (médecins généralistes + médecins à exercice particulier, du type homéopathe ou acupuncteur), soit près de neuf points de plus. C’est ce qu’indique la Cnam qui s’en félicite et rend public jeudi un bilan de la ROSP deux ans après sa mise en place. Le suivi des malades chroniques, notamment des diabétiques, tend ainsi à s’améliorer qualitativement. De même que l’efficience des prescriptions. Sur 5 classes thérapeutiques, le recours accru à la prescription de génériques continue également de progresser. Seul le volet "prévention" reste en deçà en termes de progression (de 34,5 % à 40 %).

Lire la suiteLire la suite
Jean-Paul Ortiz (CSMF) réclame l'ouverture "de toute urgence" de négociations tarifaires

Le nouveau président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz, a détaillé le 26 mars 2014 les trois priorités de la confédération qui ont chacune fait l’objet de motions, adoptées à l’unanimité par l’assemblée générale réunie le 23 mars. L’ouverture de toute urgence d’une négociation tarifaire en 2014 est la première d’entre elles. Elle devrait conduire à porter la valeur de "l’acte de base", c’est-à-dire le C (consultation) et le CS (consultation du spécialiste), à 25 euros au lieu de 23 euros actuellement. La CSMF, signataire de l’avenant n°8 créant le contrat d’accès aux soins, réclame aussi que les contrats responsables en cours de redéfinition contiennent l’obligation, pour les complémentaires santé, de prendre en charge systématiquement "les compléments d’honoraires maîtrisés des médecins signataires du CAS", sans ajouter d’obligation supplémentaire et sans pénalisation pour le secteur 2.

Lire la suiteLire la suite
Financement du pacte de responsabilité : la CSMF dénonce l' « erreur de stratégie » de François Hollande

Le président de la CSMF, Michel Chassang, critique vendredi 17 janvier 2014 dans un communiqué le choix de faire porter le futur « plan de rigueur » visant la dépense publique sur la ville et le médicament plutôt que prioritairement sur l'hôpital. Parmi les pistes d'économie évoquées par François Hollande mardi figurent, s'agissant de la sécurité sociale, la lutte contre les fraudes, les actes redondants et les prescriptions inutiles ainsi que la délivrance des génériques. Pour Michel Chassang, « si le chef de l'État, à travers le nouveau plan de rigueur qu'il dessine, ne semble pas vouloir ménager les soins de ville, a contrario, il souhaite que 'cesse cette pression sur l'hôpital, faute d'un véritable parcours de soins' ». « En d'autres termes, il faut laisser les hôpitaux tranquilles tant que les soins de ville ne sont pas organisés », en conclut-il.

Lire la suiteLire la suite
La CSMF dévoile son nouveau projet confédéral « pour une médecine libérale et sociale » qui fixe le cap de son action

Michel Chassang, président de la CSMF, présente à la presse mardi 7 janvier 2013 le 3e projet confédéral du « premier syndicat de médecins libéraux de France », rappelant que le 1er projet confédéral d'avril 1998 proposait un « projet alternatif destiné à sortir des années de plomb Juppé-Aubry ». Alors que Marisol Touraine annoncera ses choix sur la stratégie nationale de santé en avril prochain, le syndicat rend publiques les 138 mesures préparées au long de l'année 2013 rassemblées dans un projet adopté en assemblée générale à l'unanimité le 14 décembre 2013. Ce document de 85 pages décline les mesures classées en chapitres chronologiques : de « l'entrée dans la profession » à la « défense et l'organisation de la profession » en passant par la place du « médecin dans la société » et l'exercice professionnel ou la relation médecin/patient.

Lire la suiteLire la suite
Rémunération des médecins sur objectifs : l'assurance maladie juge positive l'évolution de la prise en charge des patients

Un an après la mise en place, en janvier 2012, du dispositif conventionnel de ROSP, à savoir un système de rémunération des médecins en fonction de l'atteinte d'objectifs de santé publique (ex-Capi), l'assurance maladie juge, ce jeudi 11 avril 2013, que l'évolution de plusieurs indicateurs retenus est « favorable ». Ces indicateurs concernent aussi bien l'informatisation et l'organisation des cabinets médicaux libéraux que le suivi de patients atteints de pathologies chroniques, selon les recommandations de bonnes pratiques médicales. Au terme de cette première année de ROSP, les 75 444 médecins rémunérés à ce titre viennent de toucher chacun en moyenne 3 746 euros. Les médecins généralistes (hors MEP-mode d'exercice particulier) perçoivent, eux, une moyenne de près de 5 000 euros.

Lire la suiteLire la suite