Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

CNRS : Philippe Baptiste devrait être nommé directeur général délégué à la science

Philippe Baptiste devrait rejoindre le CNRS en tant que directeur général délégué à la science à compter du 2 juin 2014, selon des informations recueillies par AEF. Il succédera à Joël Bertrand, qui devrait être nommé conseiller spécial du président Alain Fuchs à la même date. Philippe Baptiste est depuis avril 2013 chef du service de la stratégie de la recherche et de l’innovation à la DGRI (direction générale pour la recherche et l’innovation) au secrétariat d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le CNRS et l'Inria signent un accord-cadre de coopération

Alain Fuchs, président du CNRS, et Michel Cosnard, PDG de l'Inria, signent un « accord-cadre de coopération », vendredi 15 avril 2011, annoncent les deux organismes (AEF n°245973). Conclu « pour une durée de quatre ans », l'accord vient « enrichir » le dispositif mis en place avec la création d'Allistene (Alliance des sciences et technologies du numérique) dont les deux organismes sont membres fondateurs (AEF n°279345). Les « axes prioritaires de travail définis » par l'accord portent sur « la poursuite d'actions de recherche communes » entre le CNRS et l'Inria, « la communication et la vulgarisation scientifique », « l'ouverture de toutes les plates-formes expérimentales et technologiques à l'ensemble des équipes sous réserve de l'accord des partenaires éventuels », « une multiplication des actions à l'international » et « l'augmentation de l'impact économique des recherches au travers des actions de transfert ». L'accord propose également « des modalités de coopération avec les établissements d'enseignement supérieur et de recherche ».

Lire la suiteLire la suite