Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Île-de-France : les présidents des huit Comue s'accordent pour éviter "l’hostilité ou l'agression"

La relation entre les Comue d'Île-de-France "est fondée sur la coopération et l'émulation, en aucun cas sur la rivalité, la concurrence, et a fortiori l’hostilité ou l’agression", écrivent, dans un communiqué commun, les présidents des huit communautés d'universités franciliennes en cours de constitution (1), vendredi 11 avril 2014. Ils entendent ainsi se concerter sur les sujets d'intérêt commun, "identifier les risques de compétition ou de recouvrement et rationaliser l’utilisation de leurs ressources et de leurs investissements", ou encore coordonner "les actions de promotion de leurs intérêts, tant pour leur expression publique qu’auprès du gouvernement ou du Parlement". Jean-Yves Mérindol, président de Sorbonne Paris Cité, coordonnateur des Comue franciliennes pour l'année 2014, indique que des "actions conjointes concrètes" seront définies avant l'été.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Bilan de G. Fioraso : une nouvelle étape dans la structuration territoriale de l'ESR à travers les Comue et le PIA 2

Les investissements d’avenir sont "une bonne idée, sur le principe", déclarait le candidat socialiste François Hollande en mars 2012, plaidant pour "de la continuité" mais aussi pour "corriger les inégalités territoriales" et substituer "une logique de coopération à une logique de compétition" (lire sur AEF). Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault lance ainsi une nouvelle étape de la structuration territoriale de l’ESR : d’abord en confortant les initiatives d’excellence, puis en annonçant un nouvel appel à projets pour sélectionner des nouvelles idex mais aussi des "isite" dont l’impact scientifique global est plus restreint ; et également à travers la loi du 22 juillet 2013 qui oblige les établissements d’un même site à se regrouper autour d’un chef de file et qui remplace les PRES par des Comue. Ce gouvernement renforce également la place et le rôle des collectivités territoriales.

Lire la suiteLire la suite
Association et Comue : G. Fioraso écrit aux présidents d'université pour apporter les « clarifications souhaitables »

« Quelle que soit la forme de regroupement, il revient à un seul EPCSCP 'chef de file' de coordonner l'offre de formation comme les stratégies de recherche et de transfert. Ce principe s'applique évidemment à la modalité d'association par convention qui, à cet égard, hérite de la modalité antérieure dite du 'rattachement' », écrit Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans un courrier adressé à l'ensemble des présidents d'université, daté du 28 février 2014. Ce courrier vise à apporter les « clarifications souhaitables » après que la ministre a été interrogée par plusieurs présidents d'université sur la possibilité de se constituer en association. « La loi est, à cet égard, parfaitement explicite », déclare la ministre avant de détailler le dispositif.

Lire la suiteLire la suite