Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Amue : « Nous avons plusieurs scénarios ouverts » sur la question du financement (Stéphane Athanase, directeur)

Préfinancement possible des projets, contractualisation avec la Caisse des dépôts, dialogue avec l'association Cocktail dans le cadre du prochain chantier de progiciel de gestion de la vie étudiante, reprise des discussions avec le CNRS… : à la suite du rapport de l'IGAENR publié en janvier dernier (AEF n°473495), Stéphane Athanase, nouveau directeur de l'Amue depuis le 6 janvier dernier, fait le point pour AEF, le 11 février 2014, avant la tenue d'une assemblée générale le 20 février prochain. Il souhaite favoriser un meilleur investissement des établissements sur les projets de l'agence, et évoque « plusieurs scénarios ouverts » pour élaborer un nouveau modèle de financement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Jugeant l'Amue incapable de « mener à bien » son plan stratégique, l'IGAENR émet une série de préconisations

« L'Amue ne dispose ni des moyens financiers, ni des moyens humains qui lui seraient nécessaires pour mener à bien » son plan stratégique, juge l'IGAENR dans un rapport d' « audit » remis à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et publié le 16 janvier 2014 (AEF n°473508). Le document revient sur le projet de refinancement de l'agence par la CDC, préconise un report du chantier « pilotage et informatique décisionnelle » ainsi qu'un abandon du projet « patrimoine immobilier ». Les liens avec l'association Cocktail sont également évoqués, l'Amue ne devant « pas se penser comment étant le seul acteur légitime de la mutualisation entre établissements ». L'IGAENR propose à la ministre la création d'un « comité d'orientation stratégique du numérique ». Stéphane Athanase, ancien conseiller technique du Premier ministre, a été nommé directeur de l'Amue le 4 décembre dernier (AEF n°468830).

Lire la suiteLire la suite
Amue : « Le modèle économique actuel mène à une impasse » (audit de l'IGAENR)

L'Amue fait face à une « situation financière difficile » avec un projet de budget 2014 qui « confirme le fait que le modèle économique actuel de l'agence mène à une impasse », analyse l'IGAENR dans un rapport d'audit remis en décembre 2013 à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et publié le 16 janvier 2014 (AEF n°473495). Le document souligne en particulier que « les retards rencontrés avec Siham (système d'information des ressources humaines dans une approche mutualisée, AEF n°274278) pourraient avoir des conséquences catastrophiques sur la situation financière de l'Amue ». Le déficit cumulé de l'Amue depuis 2005 est de plus de 22 M€.

Lire la suiteLire la suite
Un rapport Igen/IGAENR revient sur le « climat de défiance entre l'Esen et les interlocuteurs universitaires » (CPU, Amue)

« L'Esen (École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche) a souffert de la modification de ses statuts, (…), de changements incessants, auxquels elle a su pourtant faire face. Elle mérite aujourd'hui d'être mieux connue et a besoin d'être reconnue comme pilote et comme expert auprès des académies et des universités » : telle est la conclusion d'un rapport conjoint Igen/IGAENR sur « L'évaluation de l'Esen », rendu public le 25 juillet 2013. Les inspecteurs préconisent pour cela qu'elle reçoive « des objectifs précis, déterminés par les ministères, validés par un véritable conseil d'orientation, connus de tous ses personnels et lisibles par l'ensemble de la communauté éducative et des partenaires extérieurs, avec lesquels elle pourra formaliser des relations d'échanges et constituer un réseau innovant et ouvert sur l'international ». C'est ce qui permettra selon eux de surmonter notamment le « climat de défiance » entre l'Esen, la CPU et l'Amue.

Lire la suiteLire la suite