Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°477990

Assurance chômage : "on aurait voulu aller beaucoup plus loin" (Jean-François Roubaud, CGPME)

Jean-François Roubaud se dit satisfait de la signature de l'accord du 22 mars sur l'assurance chômage mais estime qu' "on aurait pu aller beaucoup plus loin". "Nous n'avons rien réglé du tout. [...] Si on continue comme ça, on va droit dans le mur. Les droits rechargeables, on n'était pas contre mais en a-t-on financièrement les moyens?", affirme le président de la CGPME, lors d'une rencontre avec les journalistes de l'Ajis le 25 mars 2014. Questionné sur le pacte de responsabilité, il estime que "si on fait vraiment 30 Md€ de baisse de charges, 50 Md€ d'économies sur les dépenses publiques et 7 à 8 Md€ de baisse de la fiscalité, ce sera déjà très bien. On n'a jamais fait ça dans ce pays". Cependant, selon lui, cela ne se traduira en chiffres et en emplois qu'en 2016. Par ailleurs, Jean-François Roubaud propose un moratoire de 3 ans sur la réforme du temps partiel.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Assurance chômage : la négociation aboutit à un projet d'accord qui devrait être signé par la CFDT, la CFTC et FO

Les partenaires sociaux ont conclu la négociation sur l’indemnisation du chômage avec un projet d’accord ouvert à signature, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 mars 2014. Il aura donc fallu six séances de négociation pour aboutir à un texte devant entrer en vigueur au 1er juillet, qui devrait permettre au régime d’assurance chômage de faire 400 millions d'euros d’économies. Sous réserve des décisions des instances confédérales, ce projet d’accord devrait être paraphé par la CFDT, la CFTC et FO ; la CFE-CGC et la CGT s’opposant fortement au texte estimant respectivement qu’il cible principalement les personnels de l’encadrement et qu’il constitue un recul significatif des droits des demandeurs d’emploi.

Lire la suiteLire la suite
La CGPME valide le pacte de responsabilité et conditionne son soutien à "une véritable baisse des prélèvements"

"La CGPME conditionne son soutien au pacte de responsabilité à une véritable baisse des prélèvements", indique l'organisation patronale, mercredi 19 mars 2014, à l'issue d'une réunion de son "comité directeur". La CGPME décide sans surprise de valider le "relevé de conclusions" paritaire établi le 5 mars dernier et insiste tout particulièrement sur le fait que le texte évoque ""une trajectoire claire de baisse des prélèvements et une simplification de l'environnement administratif et réglementaire".

Lire la suiteLire la suite
Temps partiel : la loi formation reporte au 1er juillet 2014 l'entrée en vigueur de la durée minimale de 24 heures

Depuis le 1er janvier 2014, en principe, tout nouveau contrat de travail à temps partiel doit être conclu pour une durée d'au moins 24 heures hebdomadaires, sauf dérogation prévue par un accord de branche étendu ou demande écrite et motivée du salarié de travailler moins de 24 heures (AEF n°187584). Pour laisser aux branches le temps de négocier de tels accords, le projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, définitivement adopté par le Parlement jeudi 27 février 2014 dans sa version issue de la CMP (commission mixte paritaire), prévoit le report au 1er juillet 2014 de l'entrée en vigueur de cette durée minimale de travail. Toutefois, ce report ne concerne pas les contrats signés entre le 1er et le 21 janvier 2014, qui doivent prévoir une durée de travail d'au moins 24 heures par semaine.

Lire la suiteLire la suite
Les députés valident le consensus patronal sur la représentativité des organisations d'employeurs du « hors champ »

Le projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale a été adopté en séance publique par les députés en séance publique, vendredi 7 février 2014, en début de soirée. Sur les articles relatifs à la représentativité des partenaires sociaux et à leur financement, les parlementaires ont principalement repris à leur compte le consensus des organisations patronales, représentatives et non représentatives, sur la représentativité multi-professionnelle des organisations du « hors champ » (1). Examiné selon la procédure accélérée, le projet de loi doit désormais passer devant la commission des Affaires sociales du Sénat, mercredi 12 février, avant un examen en séance publique à compter du 18 février.

Lire la suiteLire la suite
Assurance chômage : les pistes de la CGPME en vue d'une « véritable réforme »

« Les partenaires sociaux n'ont d'autre choix que d'engager une véritable réforme qui doit modifier en profondeur les fondements mêmes du système d'assurance chômage. Ne pas fragiliser les chômeurs tout en incitant davantage au retour à l'emploi pour favoriser la reprise économique, l'équation est là. Elle se double d'un souci d'équité entre tous pour bâtir un système plus juste ». C'est ce qu'indique la CGPME , dans un document résumant le mandat de l'organisation patronale dans le cadre de la négociation de la nouvelle convention d'assurance chômage, qui se poursuit mardi 28 janvier 2014 pour une deuxième réunion entre partenaires sociaux. La CGPME fait des propositions sur l'indemnisation, l'incitation à la reprise d'emploi, la lutte contre les abus et les moyens de « rendre le système plus juste ». L'organisation juge notamment « inenvisageable » la mise en oeuvre des droits rechargeables.

Lire la suiteLire la suite