Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les sages-femmes réclament toujours l'intégration des hospitalières au statut de praticien hospitalier

Les sages-femmes qui se reconnaissent dans les revendications du Collectif des sages-femmes ont poursuivi hier, jeudi 20 mars 2014, dans de nombreuses maternités (publiques et privées) - et en fermant environ 600 cabinets en ville - un mouvement commencé à l’automne 2013. Contestant la nature du plan annoncé par Marisol Touraine le 4 mars dernier, elles espèrent un arbitrage du Premier ministre auquel elles ont adressé un courrier. "La journée noire d’hier s’inscrit dans un mouvement qui dure depuis cinq mois. Les sages-femmes estiment que la reconnaissance de leur autonomie passe, à l’hôpital, par leur intégration au statut de praticien hospitalier. Seul ce statut répond à leur revendication d’autonomie par rapport aux médecins", indique à l’AEF Elisabeth Tarraga porte-parole du Collectif.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi