Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La réforme de la formation jugée intéressante par une majorité d'actifs et de chefs d'entreprise (étude Afpa/Opinionway)

La réforme de la formation prévue par la loi du 5 mars 2014 est jugée "intéressante" à la fois par les actifs et les dirigeants d’entreprise, selon les résultats d’une enquête réalisée par Opinionway pour le compte de l’Afpa. Les résultats, présentés mercredi 19 mars, montrent que si les salariés portent un intérêt équivalent à deux nouveaux dispositifs, le CPF et l'entretien professionnel, alors que les dirigeants d’entreprise sont pour leur part plus intéressés par l'entretien. Au-delà, l’étude met en avant une image plutôt positive du recours à la formation tout en pointant clairement les lacunes de l'offre, principalement en termes d’adaptation rapide aux besoins des utilisateurs. Par ailleurs, les dirigeants d’entreprises sont plutôt favorables à la prise en compte de la formation dans les contreparties du Pacte de responsabilité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La loi relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale publiée au Journal officiel

La loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale est publiée au Journal officiel du jeudi 6 mars 2014. Cette loi porte à la fois les réformes de la formation professionnelle (notamment pour ce qui est du financement et de la mise en oeuvre du CPF-compte personnel de formation), issues de l'accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, de l'apprentissage (avec en particulier la nouvelle répartition de la taxe d'apprentissage) et de la démocratie sociale (en particulier sur la représentativité patronale et le financement de la démocratie sociale). Après un examen en procédure accélérée, qui a notamment vu les parlementaires supprimer la réforme de l'inspection du travail initialement inscrite par le gouvernement dans le texte définitivement adopté par le Parlement les 26 et 27 février.

Lire la suiteLire la suite