Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Un Mooc est le plus souvent gratuit, non sanctionné par un examen et en anglais (StudyPortals)

Le Mooc est le plus souvent gratuit, il n'est pas sanctionné par un examen, dure entre cinq et dix semaines, est en anglais et provient d'Amérique du Nord. Ces caractéristiques sont présentées par Joran Van Aart, l'un des directeurs de StudyPortals (1), lors d'une journée consacrée aux cours en ligne, organisée par l'ACA et l'EUA à Bruxelles jeudi 10 octobre 2013.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
DÉCRYPTAGE. Comment penser une stratégie d'établissement autour des « Moocs » ?

Parmi les « 18 mesures de l'agenda numérique pour l'enseignement supérieur » présentées mercredi 2 octobre 2013 par la ministre Geneviève Fioraso (AEF n°461787), le phénomène des « Moocs » tient une place de choix. Alors que le Journal officiel du 21 septembre préfère à cet anglicisme les « Cloms » ou « cours en ligne ouverts et massifs » - terme avancé par la Commission générale de terminologie et de néologie -, les universités se voient proposer par leur tutelle une plateforme de publication de ces nouveaux formats pédagogiques. Quels sont les enjeux pour les établissements ? Comment appréhender ces nouvelles approches éducatives ? La France peut-elle faire valoir une spécificité d'approche par rapport au monde anglo-saxon ?

Lire la suiteLire la suite