Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°475783

Loi Démocratie sociale : le détail de la réforme du financement des partenaires sociaux

Les modalités de financement des partenaires sociaux par des voies autres que les cotisations des adhérents sont intégralement remises à plat par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale. Sera notamment créé un fonds paritaire destiné à percevoir les financements à compter du 1er janvier 2015, puis à les redistribuer aux partenaires sociaux.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 97 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La loi relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale publiée au Journal officiel

La loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale est publiée au Journal officiel du jeudi 6 mars 2014. Cette loi porte à la fois les réformes de la formation professionnelle (notamment pour ce qui est du financement et de la mise en oeuvre du CPF-compte personnel de formation), issues de l'accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, de l'apprentissage (avec en particulier la nouvelle répartition de la taxe d'apprentissage) et de la démocratie sociale (en particulier sur la représentativité patronale et le financement de la démocratie sociale). Après un examen en procédure accélérée, qui a notamment vu les parlementaires supprimer la réforme de l'inspection du travail initialement inscrite par le gouvernement dans le texte définitivement adopté par le Parlement les 26 et 27 février.

Lire la suiteLire la suite
Financement des partenaires sociaux : l'État compte réaffecter 5 M€ par an pour financer sa nouvelle contribution

« Seule la contribution publique nouvelle au titre de la participation des organisations à la construction des politiques publiques relevant de la compétence de l'État implique une charge nouvelle. Celle-ci sera déterminée par décret, la charge qu'elle représente pouvant être estimée à ce jour approximativement autour de 5 M€ », indique l'étude d'impact du projet de loi adopté en Conseil des ministres, mercredi 22 janvier 2014, sur la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale. En pratique donc, les pouvoirs publics n'envisagent pas de consacrer l'intégralité mais seulement une partie des fonds jusqu'alors prévus pour organiser les élections prud'homales. Le scrutin prud'homal de 2008 avait coûté 92 millions d'euros, soit l'équivalent de plus de 15 millions par an.

Lire la suiteLire la suite
Financement des partenaires sociaux : le taux de contribution des employeurs sera compris entre 0,014 % et 0,02%

« Le dialogue social souffre trop souvent d'apparaître comme une 'boîte noire'. Il aura désormais les moyens de l'exemplarité en matière de financement des organisations syndicales et patronales ou de transparence », résume Michel Sapin, mercredi 22 janvier 2013, jour de l'adoption du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, en Conseil des ministres. Après passage en Conseil d'État, le texte précise que la contribution des employeurs au financement du dialogue social aura un taux défini par décret, compris entre 0,02 % et 0,014 % de la masse salariale annuelle. De plus, le texte renforce les pouvoirs du commissaire du gouvernement siégeant au sein du futur Fonds paritaire créé pour assurer le financement des partenaires sociaux.

Lire la suiteLire la suite
Le détail de l'avant-projet de loi sur le financement des organisations syndicales et patronales

« Sans modifier l'assise de financement tiré des cotisations des adhérents », l'article sur le financement des organisations patronales et syndicales de l'avant-projet de loi « formation professionnelle-démocratie sociale » « opère une refonte et une clarification globale des ressources des organisations au travers de la mise en place d'un fonds paritaire de financement dédié, qui a vocation à se substituer aux financements actuels issus du paritarisme, en garantissant un niveau équivalent de ressources globales et un niveau égal de contribution financière des entreprises, et à intégrer les ressources publiques accordées aux organisations ». C'est ce qu'indique l'exposé des motifs de ce texte qui figurera dans le prochain projet de loi « formation professionnelle-démocratie sociale », transmis aux partenaires sociaux, jeudi 2 décembre 2014. Ce futur fonds sera abondé par une « contribution mutualisée des entreprises », une contribution des organismes paritaires et une contribution de l'État.

Lire la suiteLire la suite
Paritarisme : Michel Sapin envisage des financements différenciés en fonction de la représentativité

« On peut imaginer des dispositifs qui font qu'il y a une somme pour tous [les partenaires sociaux] et ensuite une somme qui varie en fonction de la représentativité de chacune des organisations », explique Michel Sapin, à propos du financement du paritarisme. Invité par l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale), lundi 30 septembre 2013, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social confirme que le projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle annoncé pour la fin 2013, comportera une partie sur « le fondement du dialogue social », comprenant les conclusions de la concertation à venir sur les moyens des partenaires sociaux et des éléments censés régler la question de la représentativité patronale.

Lire la suiteLire la suite