Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Radioactivité sur le fort de Vaujours : les écologistes demandent un moratoire sur les projets de Placoplâtre

« Nous sommes en Île-de-France à l'aube d'une potentielle catastrophe sanitaire et écologique, poussée par la société Placoplâtre avec l'aval des pouvoirs publics », déclare EELV Île-de-France, le 2 février 2014, à propos de l'ancien fort militaire de Vaujours, situé entre la Seine-Saint-Denis et la Seine-et-Marne, et à la place duquel la société Placoplâtre veut ouvrir une carrière de gypse, alors que de 1955 à 1997 le site a servi de centre expérimental au CEA. « Nous considérons donc qu'il est indispensable que le site soit frappé de servitudes d'utilités complémentaires permettant le blocage complet des projets en cours », ajoute le parti. C'est pourquoi la sénatrice EELV Aline Archimbaud (Seine-Saint-Denis) demande le 6 février au gouvernement sa position quant à « un moratoire immédiat » sur les projets actuels. Le ministre de l'Écologie Philippe Martin s'y oppose mais annonce la réactivation de la commission locale de suivi.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Radioactivité : l'Andra recense 43 sites pollués en France

L'Andra (Agence nationale de gestion des déchets radioactifs) publie, mercredi 11 juillet 2012, la carte des 43 sites pollués par la radioactivité en France, dans le cadre de la présentation de son inventaire national des matières et déchets radioactifs 2012 (AEF n°210488). « Il s'agit là d'un sujet approfondi par rapport au précédent inventaire », explique la directrice générale de l'agence, Marie-Claude Dupuis. L'Andra définit un site pollué par la radioactivité comme « un site sur lequel des substances radioactives ont été manipulées ou entreposées de manière incontrôlée, entraînant une dispersion de ces substances et présentant un risque potentiel pour la santé et l'environnement en fonction de l'usage fait de ce site ».

Lire la suiteLire la suite