Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Jean-Marie Panazol souhaite une réflexion sur la délocalisation de certaines formations dispensées par l'ESEN

Faut-il ouvrir une antenne de l'ESEN (1) à Paris comme le préconisent les inspections générales (AEF n°184756) ? « La question n'est pas là. Il s'agit de savoir si nos publics doivent être systématiquement formés à Poitiers ou si des formations peuvent avoir lieu ailleurs, à Paris, en académie voire en interacadémique, en fonction des besoins », indique à AEF Jean-Marie Panazol, le directeur de l'école, mercredi 5 février 2014 « Une réflexion sur cette question devrait être prochainement engagée », explique-t-il. L'ESEN prévoit une augmentation de 30 % de son activité en 2014 et souhaite atteindre 50 % de parcours individualisés sur l'ensemble de la formation. L'école va avec le Cned et Canopé proposer un plan d'action au MEN pour le développement d'un pôle FOAD et va travailler avec certaines Espé pour qu'elles développent la formation des personnels de direction en académie.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'Esen a besoin d'être reconnue « comme pilote et expert auprès des académies et des universités » (rapport inspections)

L'Esen « mérite aujourd'hui d'être mieux connue et a besoin d'être reconnue comme pilote et comme expert auprès des académies et des universités », indiquent l'Igen et l'IGAENR dans un rapport (1) rendu public jeudi 25 juillet 2013 (AEF n°184792). Les inspections considèrent que « l'Esen est un outil de grande qualité, aux savoir-faire incontestables, aux personnels compétents et motivés » mais qu'elle a « souffert de la modification de ses statuts, de la transformation du contenu des formations statutaires, de changements incessants ». Selon les inspections, l'Esen devrait « recevoir des objectifs précis, validés par un véritable conseil d'orientation, connus de tous ses personnels et lisibles par l'ensemble de la communauté éducative et des partenaires extérieurs, avec lesquels elle pourra formaliser des relations d'échanges et constituer un réseau innovant et ouvert sur l'international ».

Lire la suiteLire la suite
Esen : le nombre de stagiaires à doublé en six ans (rapport d'activité 2010)

41 % du public de l'Esen sont des personnels des EPLE, 27 % des rectorats, 24 % des inspections académiques et 5 % des universités, indique le rapport d'activité 2010 de l'école supérieure de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, mis en ligne en février 2012. Selon ce rapport, le nombre de stagiaires à l'Esen est passé de 3 356 en 2004 à 7 472 en 2010 soit une augmentation de 122 % en six ans. Ces stagiaires sont pour 43 % des personnels des personnels de direction, pour 19 % des inspecteurs du second degré, pour 17 % des inspecteurs du premier degré, pour 13 % des personnels administratifs, et pour 4 % des personnels de santé, sociaux.

Lire la suiteLire la suite