Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pierre N'Gahane déplore « un problème de lisibilité des instances » de gouvernance de la prévention de la délinquance

« Il y a un problème de lisibilité des différentes instances » de gouvernance de la prévention de la délinquance, affirme Pierre N'Gahane. « Au niveau départemental, il y a un CDPD. Le préfet et le procureur sont à la tête de l'état-major de sécurité. Il y a aussi les CISPD et les CLSPD et les CCOP », explique, dans une interview accordée à AEF Sécurité globale, le nouveau SG-CIPD. Il explique qu'il est nécessaire de « rebâtir une structuration qui soit efficace pour traiter les situations individuelles » mais souligne l'importance de « laisser le maire au coeur du dispositif de prévention de la délinquance ». « Il faut prévoir l'intégration des maires dans les cellules de coopération opérationnelle du partenariat », dit-il. Pierre N'Gahane évoque en outre la mission d'évaluation des ZSP confiée au CIPD et la mise en place de la stratégie nationale de lutte contre la délinquance.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
FIPD : l'essentiel de la circulaire relative aux crédits 2014

Le fonds interministériel de prévention de la délinquance est « doté au total de 54,6 millions d'euros » en 2014. C'est ce qu'indique le secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance, Pierre N'Gahane, dans une circulaire relative aux « orientations pour l'emploi des crédits du FIPD » envoyée aux préfets mardi 28 janvier 2014. Le montant total, en baisse de 2 millions d'euros par rapport à 2013, est réparti en trois enveloppes : 35 millions d'euros destinés aux projets de prévention de la délinquance portés par les associations et collectivités locales, 19 millions d'euros pour le financement de la vidéosurveillance et enfin « une réserve nationale destinée à financer des actions nationales de l'ordre de 1 million d'euros ». Pierre N'Gahane décrit par ailleurs la méthode de répartition de ces crédits, notamment dans les ZSP.

Lire la suiteLire la suite
Plusieurs nominations de préfets en conseil des ministres, dont celle de Pierre N'Gahane, secrétaire général du CIPD

Pierre N'Gahane, préfet des Ardennes, est nommé secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance en conseil des ministres, mercredi 4 décembre 2013 (AEF Sécurité globale n°474428). Il est remplacé par Frédéric Perissat, administrateur civil hors classe.Pierre N'Gahane succède à Raphaël Le Méhauté, nommé secrétaire général du comité interministériel des villes le vendredi 2 août 2013 (AEF Sécurité globale n°184375). Par ailleurs, « il est mis fin, à sa demande, aux fonctions de délégué interministériel à la sécurité routière […] exercées par Frédéric Péchenard, préfet. Il est nommé préfet hors cadre », indique le compte rendu du conseil. Evence Richard, préfet hors cadre, est pour sa part nommé directeur de la protection et de la sécurité de l'État au secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale.

Lire la suiteLire la suite
Le secrétariat général du CIPD publie la stratégie nationale de prévention de la délinquance

Le secrétariat général du CIPD publie la stratégie nationale de prévention de la délinquance, lundi 8 juillet 2013. Remplaçant le plan national de prévention de la délinquance et d'aide aux victimes 2010-2012, elle définit « jusqu'en 2017, le cadre de la politique du gouvernement en matière de prévention de la délinquance », indique le document. Elle est composée de trois programmes : le premier vise les « jeunes exposés à la délinquance », le second propose des actions pour « améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales et l'aide aux victimes ». Enfin, le troisième programme entend « améliorer la tranquillité publique ». Elle sera déclinée dans un plan départemental de prévention de la délinquance. Les mesures seront financées par le FIPD. Elle fera l'objet d'une évaluation.

Lire la suiteLire la suite