Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°474585

Loi Formation : « La logique du CPF est de questionner la qualité de la formation » (Jean-Patrick Gille à l'AEF)

« Le CPF va peser sur l'offre de formation dans une logique d'amélioration d'évolution pédagogique, de modularisation…, indique à l'AEF le rapporteur du projet de loi « Formation professionnelle – Démocratie sociale » à l'Assemblée nationale, le député PS d'Indre-et-Loire Jean-Patrick Gille. « La logique du compte est […] de questionner la qualité de la formation dans la mesure où il responsabilise l'individu. On n'envoie pas les personnes en formation, on crée un droit d'initiative fort et financé. » Dans un entretien accordé à l'AEF mardi 11 février 2014, le député dresse le bilan de l'examen du projet de loi par l'Assemblée nationale. Il met notamment en avant la création du bureau du futur Crefop, qualifiée de « fondamentale » et de « vraie innovation du volet gouvernance de cette réforme ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 96 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Projet de loi Formation - Démocratie sociale : la commission des Affaires sociales du Sénat rejette le texte

La commission des Affaires sociales du Sénat a rejeté, mercredi 12 février 2014, le projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, à l'issue de l'examen des amendements qui avaient été déposés par ses membres. Le texte sera discuté en séance publique entre le 18 et le 20 février, sachant que, du fait de ce rejet en commission, les sénateurs débattront sur la base du texte adopté par l'Assemblée nationale le 7 février, sans tenir compte des amendements initialement adoptés par leur commission des Affaires sociales. La CMP (commission mixte paritaire) reste prévue pour le 24 février, en vue d'une adoption définitive du projet de loi le 26 ou le 27 du même mois.

Lire la suiteLire la suite
L'Assemblée nationale a adopté la nouvelle réforme de la formation professionnelle

Les députés ont achevé l'examen en séance publique du volet « Formation professionnelle » du projet de loi relatif à la formation, à l'emploi et à la démocratie sociale, vendredi 7 février 2014. Après l'adoption des derniers articles consacrés notamment à la représentativité patronale et syndicale, à la transparence des comptes des CE et à la réforme de l'inspection du travail, l'Assemblée nationale devrait avoir voté l'intégralité du texte dans la soirée. Les députés ont décidé d'accélérer le rythme d'alimentation du CPF, validé la réforme de l'obligation de financement de la formation professionnelle par les entreprises, renvoyé la finalisation de la réforme de la taxe d'apprentissage au PLF 2015, entériné la réforme de la collecte de cette taxe, renforcé les compétences des régions en matière de formation, et réformé les instances de gouvernance sur le champ « emploi - formation ».

Lire la suiteLire la suite
Loi formation : les députés ouvrent la porte au renforcement de la mutualisation pour les entreprises de 10 à 49 salariés

Les députés ont adopté, dans la soirée du 6 février 2014, un amendement (n°800) au projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, qui donne au FPSPP la possibilité d'utiliser les fonds non utilisés par les Opca pour financer le CPF, pour financer la formation des salariés des entreprises employant de 10 à 49 salariés. Cette disposition vise à renforcer la mutualisation des financements de la formation au profit de ces entreprises et à compléter les dispositions prévues par l'ANI du 14 décembre 2013 en la matière. La question des moyens dédiés à la formation dans les entreprises employant de 50 à 299 salariés a été posée par les députés et d'éventuels aménagements ont été envisagés par le rapporteur du texte, Jean-Patrick Gille (SRC, Indre-et-Loire).

Lire la suiteLire la suite
Loi Formation : l'article premier sur le CPF adopté par les députés. Le détail des amendements adoptés

Les députés ont adopté, ce jeudi 6 février 2014 en séance publique, l'article 1er du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, qui porte sur le CPF (Compte personnel de formation). L'examen du texte, entamée le 5 février, a permis aux députés d'apporter plusieurs précisions à la définition et aux modalités de mise en oeuvre du CPF. Parmi elles, l'inscription des travailleurs d'Esat comme bénéficiaires du compte et la désignation de trois catégories de publics prioritaires pour les abondements complémentaires. Comme lors de l'examen en commission des Affaires sociales, le 29 janvier, les débats ont été nombreux sur l'élaboration des listes de formations éligibles et la perte des droits en cas de licenciement pour faute lourde, qui était prévue par l'ANI du 14 décembre 2013 relatif à la formation professionnelle, a été rejetée par les députés.

Lire la suiteLire la suite
Loi Formation : « Il faudra être attentif à ce que toutes les entreprises aient de bonnes pratiques » (M. Sapin à l'AEF)

« C'est une réforme qui est basée sur une forme de confiance [et] j'ai confiance dans la capacité des acteurs à prendre leurs responsabilités », affirme Michel Sapin dans un entretien accordé à l'AEF. Alors que le projet de loi « formation professionnelle-démocratie sociale » arrive en séance publique à l'Assemblée nationale le 5 février 2014, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, détaille ses attentes sur les différents volets du texte. À cette occasion, il assure notamment que les établissements d'enseignement supérieur bénéficieront eux aussi de la réforme de l'apprentissage et note que « les régions [auront] les moyens de mettre en oeuvre les compétences qui leur sont clairement et définitivement dévolues ». Il défend également le principe d'une « démocratie politique enrichie par la négociation ».

Lire la suiteLire la suite