Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le préfet d'Île-de-France prépare une stratégie sur le risque inondations avec les collectivités et les entreprises

« En cas de crue exceptionnelle, la question de la sortie de crise sera très importante (…) en Île-de-France, car les inondations se résorberont lentement : il faudra des jours, pour ne pas dire des semaines, pour que les caves, les sols… se ressuient », déclare à AEF (1) Jean Daubigny, préfet de la région Île-de-France, jeudi 16 janvier 2014, alors que vient d'être mis en place un comité stratégique « inondation et métropole francilienne ». Ce comité doit « mobiliser les collectivités et les entreprises pour mettre en place une stratégie commune de gestion du risque d'inondations en Île-de-France ». Seront donc à l'étude : le mode de pilotage de la crise, la sortie de crise ou encore la préparation de la population civile à ce genre d'événement.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Près de 435 000 logements sont potentiellement exposés » aux inondations en Île-de-France selon l'IAU

« Près de 435 000 logements, totalisant 27,3 millions de m2 de surfaces habitables, sont potentiellement exposés aux inondations par débordement », indique l'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France) dans une « note rapide » publiée lundi 2 décembre 2013. « Par le nombre de logements potentiellement exposés, l'habitat s'inscrit au cœur des enjeux économiques et de gestion de crise des inondations en Île-de-France », affirme l'institut. Dans cette étude, et grâce à « l'exploitation de fichiers fonciers », l'IAU tente de déterminer « les principales caractéristiques de cette exposition et les évolutions observées ». Il ressort ainsi que les départements de petite couronne « concentrent les enjeux », le Val-de-Marne en tête, et que l'habitat collectif est le plus concerné. En termes économiques, une inondation majeure en Île-de-France est « aujourd'hui estimée entre 17 et 20 milliards d'euros pour les dommages directs ».

Lire la suiteLire la suite
Le Sénat adopte une PPL « relative à la prévention des inondations et à la protection contre celles-ci »

Les sénateurs ont adopté, mercredi 20 novembre 2013, la proposition de loi « relative à la prévention des inondations et à la protection contre celles-ci », déposée par Pierre-Yves Collombat (RDSE, Var) et plusieurs de ses collègues début octobre. Le texte, qui compte 13 articles dans sa version votée en séance publique, fait suite aux travaux de la mission commune d'information sénatoriale, présidée par Louis Nègre (UMP, Alpes-Maritimes), rapporteur de la PPL pour la commission du développement durable, et qui avait rendu ses conclusions en octobre 2012 (AEF Habitat et Urbanisme n°204636). Plusieurs dispositions du texte initial ont été supprimées en commission, au motif qu'elles figuraient déjà dans le projet de loi de « modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles », qui doit être examiné en deuxième lecture à l'Assemblée à partir du 10 décembre.

Lire la suiteLire la suite
Inondations : « repenser la politique de prévention » et « améliorer la gestion de la crise et de l'après-crise » (mission d'information)

Les sénateurs de la mission commune d'information sur les inondations dans le Var et dans le Sud-Est, créée en janvier 2012, ont présenté leur rapport, lundi 8 octobre 2012 à Draguignan (Var), puis deux jours plus tard à Paris. Ce rapport, intitulé « Se donner les moyens de ses ambitions : les leçons des inondations du Var et du sud-est de la France », dresse une liste de recommandations, qui feront prochainement l'objet d'une proposition de loi, afin de mieux protéger les territoires inondables. La mission préconise notamment d' « améliorer la gestion de la crise et de l'après-crise », ainsi que de « repenser la politique de prévention ». « Le département du Var a vécu, à seize mois d'intervalle, en juin 2010 et novembre 2011, deux inondations catastrophiques majeures. La première a causé 23 morts, deux disparus et 1,2 milliard d'euros de dégâts ; la seconde, qui s'est étendue sur plusieurs départements du sud-est de la France, 4 morts et entre 500 millions et 800 millions d'euros de dégâts », rappelle le sénateur Pierre-Yves Collombat (RDSE, Var), rapporteur de la mission, dans la synthèse du document.

Lire la suiteLire la suite
« S'il y avait une crue de la Seine en 2011, le coût serait de 12 milliards d'euros » (assises de l'AMIF)

« Après la crue de 1910 à Paris, la construction en zones inondables a continué et il est probable que la vulnérabilité soit plus forte aujourd'hui », juge Dominique Voynet, sénatrice-maire de Montreuil, présidente de la commission risques majeurs et vice-présidente de l'Amif (Association des maires d'Île-de-France). Elle s'exprime lors d'un atelier qu'elle préside sur le risque d'inondation lié à la Seine, intitulé « les maires face à la catastrophe annoncée », jeudi 15 avril 2010 au parc floral de Vincennes où se tenaient les assises de l'Amif. « La commission des risques de l'Amif a choisi le thème du risque d'inondation dans le bassin de la Seine comme prioritaire cette année », ajoute-t-elle. Les intervenants de la table ronde - Préfecture de police de Paris, RATP, mairie de Paris… - soulignent qu'ils travaillent depuis plusieurs années à l'élaboration de plans de prévention pour gérer les conséquences de cette future crue.

Lire la suiteLire la suite
Des règles d'urbanisme pertinentes mais insuffisamment appliquées dans les zones inondables (analyse)

« L'arsenal juridique existant est tout à fait suffisant pour prévenir le type de catastrophe que l'on vient de vivre. Il faut d'abord faire en sorte de l'appliquer plutôt que de prôner la mise en place de nouvelles règles », déclare à AEF Habitat et Urbanisme, Jean-Marie Bécet, ancien professeur de droit public à l'université de Bretagne occidentale et auteur de plusieurs ouvrages sur l'urbanisme littoral (1). Des propos qui sont en contradiction avec le souhait de voir « durcir les règles de construction dans les zones inondables et derrière les digues » exprimé par la secrétaire d'État chargée de l'écologie, Chantal Jouanno, le 1er mars 2010, suite à la tempête Xynthia qui a fait une cinquantaine de morts et ravagé de nombreuses habitations en Vendée et en Charente-Maritime. Le président de la République, Nicolas Sarkozy, avait souhaité le même jour qu'une réflexion soit engagée sur les plans d'urbanisme et les permis de construire, plaidant pour ne « pas transiger sur le droit à la sécurité »(AEF Habitat et Urbanisme n°274583). Pour Jean-Marie Bécet, l'État doit d'abord faire appliquer les dispositions prévues par la loi littorale votée en 1986 et la loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l'environnement, dite loi Barnier, qui crée le PPRI (Plan de Prévention des Risques inondation) avant d'envisager une évolution de la réglementation.

Lire la suiteLire la suite