Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pour réussir à Horizon 2020, les « bons » partenaires des chercheurs, « ce sont les entreprises » (Jean Chambaz, UPMC)

« Il faut engager le dialogue précocement avec les bons partenaires, et pour Horizon 2020 ce sont les entreprises. C'est un business plan qu'il faut pour réussir. Et pour cela, il nous faut une ingénierie de projets – ce ne sont pas les chercheurs qui peuvent le faire. » C'est ce que déclare Jean Chambaz, le président de l'UPMC, lundi 20 janvier 2014, lors d'une allocution prononcée à l'occasion d'une journée de « mobilisation » pour le 8e PCRD organisée par la région Île-de-France. Également invité à donner une allocution à la même tribune, Alain Fuchs, président du CNRS – « 1re institution européenne à bénéficier du programme » (AEF n°461688) – déclare que « l'Europe est une chose trop sérieuse pour être uniquement confiée à des Bruxellois » et invite à « s'impliquer » dans l'espace européen de la recherche : dans le cas contraire, « on ne pourra pas se plaindre quand il sera construit autrement que ce que l'on souhaite ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
7e PCRD : le CNRS est l'institution européenne qui a remporté le plus de projets de recherche

Avec 1 189 contrats signés, le CNRS est l'institution européenne qui a remporté le plus de projets de recherche du 7e PCRD, devant la Fraunhofer-Gesellschaft allemande (889 contrats). C'est ce qu'indique le 6e rapport d'étape du programme-cadre publié en août 2013, qui évalue la période 2007 à 2012. Il place en 3e position l'université de Cambridge (Royaume-Uni, 570 contrats), en 4e position le Conseil national de la recherche italien (556 contrats) et en 5e position le CEA (550 contrats). Ce rapport annuel (l'avant-dernier du programme) passe en revue une multitude d'aspects de la participation, comme entre autres le type de participants, la place des femmes dans les projets de recherche européens, ou encore le « time-to-grant » (délai d'engagement).

Lire la suiteLire la suite