Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le nouveau parti « Nous citoyens » propose de « simplifier l'administration de l'éducation »

Le nouveau parti politique « Nous citoyens » demande une « simplification de l'administration de l'éducation ». À l'occasion de la publication des résultats de Pisa 2012 mardi 3 décembre 2013 qui « confirme le décrochage de la France », l'organisation, qui regroupe des personnes de la société civile (1), suggère de « remettre à plat l'organisation de l'Éducation nationale ». Actuellement, « tous les principes les plus élémentaires en matière de gestion des organisations font défaut : absence de chaîne de commandement, absence d'objectifs, absence de reconnaissance, absence de comptabilité analytique, absence de réflexion sur l'organisation », affirme dans un communiqué le président de ce parti lancé en septembre, l'entrepreneur Denis Payre. Le mouvement « Nous citoyens » propose de créer des « territoires éducatifs », de renforcer la responsabilité des chefs d'établissement et de revoir « le pilotage financier » du système éducatif.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'Ifrap propose de supprimer les académies pour les remplacer par des « agences régionales de l'éducation »

La fondation Ifrap émet six propositions « pour une école moins chère et de meilleure qualité » dans une note révélée par « Le Figaro » jeudi 12 septembre 2013 et dont AEF a eu copie. Elle propose de « supprimer les académies » et de les remplacer par des « agences régionales de l'éducation chargées d'assurer la transition vers la complète décentralisation ». La fondation estime que l'éducation doit être décentralisée « au niveau des régions et du bloc communal ». L'Ifrap, qui compare le financement de trois systèmes éducatifs (français, britannique et allemand), montre que la France dépense chaque année 30 milliards d'euros de plus que ses deux voisins européens du fait d'une masse salariale plus importante, d'un surcoût administratif et du nombre élevé de ses établissements scolaires.

Lire la suiteLire la suite
Le découpage en académies « complique l'articulation entre partenaires de politiques publiques » (Cour des Comptes)

« Le rôle essentiel du recteur est spécifique à l'éducation » et cette particularité « complique l'articulation entre partenaires de politiques publiques », relève la Cour des comptes dans son rapport sur l'organisation territoriale de l'État rendu public le 11 juillet 2013. La Cour y développe les « difficultés de coordination de certaines politiques publiques gérées au niveau régional, y compris entre l'éducation et les autres administrations ». Elle ajoute que dans le cadre de « la mise en chantier d'une nouvelle phase de décentralisation (dite « Acte III ») », il est « logique » d'analyser « l'état actuel de l'administration territoriale et son devenir ». Elle préconise de « fusionner » le service de santé scolaire et le service de la protection maternelle et infantile.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Métier enseignant : « des moyens suffisants » mais « une utilisation défaillante » pour la Cour des Comptes

« Le ministère de l'Éducation nationale ne souffre pas d'un manque de moyens budgétaires ou d'un nombre trop faible d'enseignants mais d'une utilisation défaillante des moyens existants » : tel est le constat dressé par la Cour des comptes dans un rapport intitulé « Gérer les enseignants autrement », rendu public mercredi 22 mai 2013 (1). « Les principes de gestion du ministère n'ont pas évolué depuis le milieu du XXe siècle et ne permettent pas au système éducatif de relever les nouveaux défis auxquels il est confronté. Ils ont même des effets contraires aux objectifs affichés », souligne la juridiction. Dans sa réponse à la Cour, Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation nationale, « ne partage pas » ce constat sur les moyens. La juridiction regrette une gestion « individualisée » qui ne prend pas assez en compte la communauté éducative.

Lire la suiteLire la suite