Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

URGENT. Le ministère demande à Elsevier « une ultime proposition qui soit acceptable »

Alors que la négociation avec l'éditeur Elsevier « entre dans sa dernière ligne droite », le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a « engagé, au nom du comité de pilotage de BSN (Bibliothèque scientifique numérique), une démarche auprès des dirigeants d'Elsevier pour leur demander une ultime proposition qui soit acceptable », indique Roger Genet, DGRI, dans un courrier adressé le 12 décembre 2013 à la CPU et dont AEF a eu copie. Il y souligne que « le comité de pilotage BSN, comme le ministère, ne sont pas prêts à accepter des conditions abusives et draconiennes que certains éditeurs ont pu pratiquer par le passé ». Pour autant, un échec de la négociation se traduirait par des discussions « en ordre dispersé » des établissements, conduisant à ce que la « communauté nationale enseignement supérieur et recherche paye plus cher un service hétérogène et de moins bonne qualité ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Elsevier : boycotté par près de 7 500 chercheurs, l'éditeur scientifique retire son soutien au projet de loi américain « Research work act »

« Elsevier retire son soutien au RWA ('Research work act'). Nous espérons que cela dissipera certaines des inquiétudes exprimées et aidera à créer un climat moins tendu et plus productif pour nos discussions en cours avec les bailleurs de fonds de la recherche. » C'est ce qu'annonce l'éditeur scientifique dans un « message à la communauté scientifique » posté sur son site internet le 27 février 2012. Ce retrait intervient alors que près de 7 500 chercheurs dans le monde ont annoncé, selon les chiffres du site « The cost of knowledge », boycotter l'éditeur en raison de « ses pratiques commerciales », mais également en raison de son soutien à différents projets de loi américains, dont le « Research Works Act » qui, selon eux, « ont pour but de restreindre le libre échange de l'information » (AEF n°221301). Certaines clauses de ce projet de loi projet visent à interdire le libre accès aux publications scientifiques financées par l'État. L'éditeur ne s'exprime pas sur les deux autres projets mentionnés par les signataires : le Sopa (Stop online piracy act) et le Pipa (Protect intellectual property act).

Lire la suiteLire la suite