Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Loi vieillissement : Michèle Delaunay précise pour l'Ajis les principales dispositions soumises à concertation

Au milieu d'une actualité chargée - le lendemain de la remise d'un rapport public sur l'adaptation des logements au vieillissement de la population (AEF n°472198) et le jour même de la signature du contrat de filière de la Silver économie (AEF n°472442) - la ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle Delaunay est venue préciser, jeudi 12 décembre 2013, devant les journalistes de l'Ajis quelques-unes des principales dispositions de la loi actuellement soumise à la concertation. Elle annonce notamment la mise en place d'un Haut conseil de l'âge placé auprès du Premier ministre ou encore la création d'un forfait « autonomie » pour favoriser le développement des logements intermédiaires, à mi chemin entre le domicile et la maison de retraite médicalisée.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Plusieurs acteurs du secteur de l'âge doutent de l'adéquation des financements aux ambitions de la loi vieillissement

La CGT, la Fnaqpa et quatre fédérations de l'aide à domicile saluent les ambitions que porte le projet de loi d'orientation et de programmation pour l'adaptation de la société au vieillissement dont les grandes lignes ont été présentées vendredi 29 novembre 2013 (AEF n°469046). Une concertation est en cours sur ces orientations qui se poursuivra jusqu'à la fin du mois de janvier 2014. Toutefois, l'organisation syndicale et ces différents acteurs intervenant dans le secteur de l'âge doutent que les moyens mis en regard du projet de loi, avec la Casa (dont le rendement est estimé à environ 650 millions d'euros par an), soient suffisants pour atteindre ces ambitions, à savoir : contribuer à l'adaptation de la société au vieillissement, améliorer la prise en charge de la perte d'autonomie à domicile et développer la prévention pour retarder au maximum l'entrée en dépendance.

Lire la suiteLire la suite