Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

À l'université de Strasbourg, Alain Beretz défend ses « choix budgétaires », face à la contestation des élus d'opposition

« Nous avons fait des choix budgétaires, et l'on peut contester ces choix. Mais, qu'on en vienne à dire que l'université est en déficit ou qu'elle est mal gérée, c'est inacceptable », souligne Alain Beretz, président de l'université de Strasbourg, lors d'un point presse consacré au processus budgétaire, le 10 décembre 2013, une semaine avant la présentation du budget 2014 au CA (environ 482 M€, dont 337 M€ de masse salariale). La direction de l'université tient à rassurer sur la solidité de ce budget, et ce, à la suite des « chiffres communiqués durant la préparation budgétaire, à une étape donnée » par la liste d'opposition et plusieurs syndicats. Défendant un budget « réaliste », l'équipe d'Alain Beretz maintient ses orientations stratégiques : projets d'investissement, reconstitution du fonds de roulement, gels de postes à hauteur d'une cinquantaine en 2014, etc.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Alsace et Lorraine : les principaux éléments budgétaires 2013 des trois universités et leurs arbitrages
Lire la suite
Université de Strasbourg : le 2e mandat d'Alain Beretz « ne sera pas la copie conforme du 1er, ni dans son programme, ni dans l'organisation »

« Le deuxième mandat ne sera pas la copie conforme du premier, ni dans son programme, ni dans la façon de s'organiser », souligne Alain Beretz, réélu président de l'université de Strasbourg mardi 18 décembre 2012 (AEF n°199609), à l'occasion d'un point presse tenu après la séance du conseil d'administration aux côtés de Jacques Haiech, candidat d'opposition à la présidence pour la liste RDC (Responsabilité-Démocratie-Collégialité) (1). « Le débat qui a eu lieu durant la campagne, d'abord avec la liste d'opposition RDC, puis avec Jacques Haiech, a été constructif : on se reconstruit une opinion, une stratégie, c'est normal et c'est bénéfique. Ce qui a été dit, notamment par la liste RDC, ne sera pas mis au placard. Cela a été dit avec justesse », poursuit Alain Beretz. À cette occasion, il a notamment annoncé l'élection, le 22 janvier prochain, des vice-présidents par les trois conseils centraux réunis en congrès (2).

Lire la suiteLire la suite
Université de Strasbourg : la situation budgétaire est « préoccupante » et « des économies sont indispensables », selon la présidence

« Maîtriser l'évolution du fonds de roulement » et faire « des économies sur la masse salariale » : tels seront les axes suivis pour préparer le budget primitif 2013 à l'université de Strasbourg, d'après la lettre d'orientation budgétaire adoptée par le conseil d'administration, à l'occasion du congrès finances du 26 juin 2012 (1). « L'analyse de notre compte financier 2011 fait état d'une situation budgétaire préoccupante fin 2010 et qui s'est, depuis, dégradée », y signale Alain Beretz, président. Michel Deneken, premier vice-président chargé des finances, précise que « l'Unistra présente les mêmes difficultés que les autres universités de grande taille passées aux RCE : une masse salariale insuffisante, une prise en charge de l'autonomie mal évaluée, et une dotation de recherche sous-évaluée ». « Mais, avec un résultat d'exploitation positif, de plus de deux millions d'euros, nous serons en mesure, sur plusieurs années, au moins de stabiliser ou même d'augmenter notre fonds de roulement, au prix de certains efforts », ajoute-t-il.

Lire la suiteLire la suite