Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Retraites complémentaires Agirc-Arrco : les pistes à l'étude pour rationaliser les coûts de gestion

Le dernier accord sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco du 13 mars 2013 prévoyait, au nombre des « travaux à engager dès 2013 », la constitution d'un groupe de travail pour examiner comment poursuivre la rationalisation des coûts de gestion des institutions de retraite complémentaire. Ce groupe de travail a adopté le mois dernier huit résolutions (1). Ainsi propose-t-il de faire en sorte que les groupes de protection sociale réalisent entre 10 % et 30 % de l'activité retraite (2). Les coûts de gestion devront aussi être ramenée de 1,9 Md€ aujourd'hui à 1,6 Md€ d'ici à 2020 en prenant une série de mesures de simplification dans la gestion des prestations et des droits (-80 M€), en poursuivant les économies sur les dépenses informatiques d'ici à 2017 (-200 M€) ou encore sur la communication (-20 M€).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Retraites complémentaires Agirc-Arrco : le détail de l'accord trouvé par les partenaires sociaux

Les organisations syndicales et patronales ont trouvé un accord mercredi 13 mars 2013 dans la soirée, sur l'avenir des régimes de retraites complémentaires. À l'issue de la 7ème séance de négociations, les partenaires sociaux sont tombés d'accord pour augmenter les ressources des régimes Agirc-Arrco par une hausse du « taux contractuel » de cotisations retraite (générateur de droits futurs pour les salariés) de 0,1 point en 2014 (0,06 point pour les employeurs et 0,04 point pour les salariés) et à nouveau en 2015. L'accord prévoit également une désindexation des pensions sur trois années (2013, 2014 et 2015). Concrètement, la valeur du point progressera moins vite que l'inflation et ce, de manière plus prononcée pour les cadres. Les retraites versées au titre de l'Agirc seront revalorisées au 1er avril 2013 de 0,8 % , soit une augmentation moyenne annuelle de 1,7 %, tandis que les pensions versées au titre de l'Arrco seront revalorisées de 0,5 %, soit une augmentation moyenne annuelle de 0,95 %. « Pour les exercices 2014 et 2015, la valeur du point des régimes Agirc et Arrco évoluera en fonction de l'évolution moyenne annuelle des prix hors tabac, moins 1 point, sans pouvoir diminuer en valeur absolue », précise le texte. A l'issue de la négociation, trois organisations syndicales - la CFDT, la CFTC et FO - laissaient entendre qu'elles signeraient l'accord.

Lire la suiteLire la suite