Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Au 30 septembre 2013, 2,25 millions de foyers étaient bénéficiaires du RSA (Cnaf)

Le RSA (revenu de solidarité active) était versé fin septembre 2013 par les CAF à 2,25 millions de foyers résidant en France métropolitaine et dans les départements d'Outre-mer (DOM), indique la Cnaf mardi 31 décembre 2013. Entre septembre 2012 et septembre 2013, l'augmentation du nombre de bénéficiaires du RSA s'élève ainsi à 7,4 %, soit un rythme légèrement plus dynamique qu'au trimestre précédent (évolution entre juin 2012 et juin 2013). La revalorisation exceptionnelle du montant forfaitaire du RSA intervenue au 1er septembre 2013 contribue pour 0,7 point à cette croissance, précise la Cnaf. Qui ajoute qu'entre juin et septembre 2013, le nombre de bénéficiaires du RSA socle passe de près de 1,72 million à 1,74 million de foyers en données corrigées des variations saisonnières, progressant ainsi de 1 % au troisième trimestre. Selon la Cnaf, « la progression plus modérée du chômage constatée depuis juin 2013 pourrait expliquer la croissance ralentie du nombre de bénéficiaires du RSA socle ce trimestre ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale : les principales mesures adoptées par le comité interministériel

« Engagement de campagne du Président de la République, annoncé par le Premier ministre dans son discours de politique générale le 3 juillet dernier, le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale a été officiellement adopté le 21 janvier 2013, lors de la réunion du Cile (Comité interministériel de lutte contre les exclusions), qui n'avait plus été réuni depuis 2006 », annoncent les services de Jean-Marc Ayrault ce même jour. L'ensemble des mesures retenues pour le quinquennat sont présentées autour de trois grands axes : « réduire les inégalités et prévenir les ruptures », « venir en aide et accompagner vers l'insertion » et « coordonner l'action sociale et valoriser ses acteurs ». Parmi les principales dispositions adoptées par le comité figurent « l'engagement d'un rattrapage du niveau du RSA socle, de 10 %, en sus de l'inflation, d'ici 2017, avec une première revalorisation de 2 % en septembre 2013 », « l'allongement de la durée des contrats aidés, qui devra tendre vers une durée moyenne de 12 mois », « le lancement d'une réforme du RSA activité, qui souffre d'un taux de non-recours record (68 %), en articulation avec la PPPE (prime pour l'emploi) » et « l'instauration d'une 'garantie' jeunes pour les 18-25 qui ne sont ni en emploi, ni en formation, en situation d'isolement et de grande précarité ». Cette dernière mesure sera expérimentée en septembre 2013 sur 10 territoires avant d'être généralisée.

Lire la suiteLire la suite