Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Apprentissage : le gouvernement a eu « le courage » de réformer le système des Octa (Isabelle Gaudron, ARF)

La réforme de l'apprentissage portée par le gouvernement comporte « de réelles avancées qui ne sont pas de simples mesures cosmétiques », comme l'augmentation des moyens pour les CFA et la refonte du système de collecte de la taxe d'apprentissage, déclare Isabelle Gaudron, présidente de la commission apprentissage de l'ARF dans une interview à l'AEF, le 9 janvier 2014. Elle est également vice-présidente PS de la région Centre à l'apprentissage, l'insertion et la formation professionnelle. S'agissant des nouvelles ressources dont pourraient bénéficier les régions grâce à la création d'une fraction régionalisée de la taxe, Isabelle Gaudron se veut très prudente « dans l'attente des estimations du ministère du Travail ». Enfin, interrogée sur les probabilités d'atteindre les 500 000 apprentis par an en 2017, elle met en avant le potentiel d'emploi en apprentissage du secteur public.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le détail des mesures « apprentissage » de l'avant-projet de loi sur la formation professionnelle

L'avant-projet de loi sur la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale vient d'être envoyé aux partenaires sociaux. Il comprend plusieurs articles qui constituent le volet non financier de la réforme de l'apprentissage. Parmi les principaux changements introduits par le texte, figurent la réduction significative du nombre d'Octa, la suppression des conventions d'objectifs et de moyens sur l'apprentissage entre État et régions, le renforcement du contrôle des CFA par les services de l'État ou encore l'harmonisation des coûts de formation. Ces dispositions doivent permettre d'atteindre l'objectif qualifié par le gouvernement d' « ambitieux » de 500 000 apprentis par an d'ici à 2017, contre quelque 430 000 actuellement. L'avant-projet de loi doit être présenté le 22 janvier en Conseil des ministres.

Lire la suiteLire la suite
L'Assemblée nationale adopte définitivement le PLFR 2013 qui réforme la taxe d'apprentissage

L'Assemblée nationale vient de voter le projet de loi de finances rectificative pour 2013 marquant ainsi son adoption définitive par le Parlement. Ce texte modifie le circuit de financement de l'apprentissage en prévoyant notamment la fusion de la taxe d'apprentissage (1) et de la CDA (2) et l'instauration d'une fraction régionalisée de la taxe (article 60). Les conditions d'affectation de la part « barème » (3) de la taxe devraient être renforcées : les catégories d'établissements habilités à recevoir la part « barème » figurent désormais dans une liste limitative. Autres nouveautés : la CSA pourra être fléchée directement par les entreprises vers le CFA de leur choix. Le texte rappelle aussi les différentes exonérations de la taxe dont peuvent bénéficier les entreprises.

Lire la suiteLire la suite