Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Syntec numérique plaide pour une offre de « formation initiale continuée » du supérieur vers les actifs

Il faut que les écoles d'ingénieurs et les universités « développent leur activité en formation continuée et facilitent l'accès à ces cursus aux salariés déjà en poste », préconise Syntec numérique le 16 janvier 2014 dans un « plan national de formation aux métiers et emplois du numérique » adressé au gouvernement. Le syndicat professionnel évoque le principe d'une « formation initiale continuée » et la possibilité de « discussions » avec les partenaires sociaux de la branche numérique pour « identifier les moyens financiers que son Opca (le Fafiec) pourra mobiliser ». Il souligne également l'importance d'un « soutien fort » à apporter aux écoles et associations intégrant les « décrocheurs », par exemple dans le cadre de la taxe d'apprentissage.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Apprentissage Bac+5 : un intérêt des écoles et des entreprises, mais des difficultés à recruter (conférence Pasc@line)

Dans le secteur du numérique, les entreprises et les écoles se montrent fortement intéressées par l'apprentissage de niveau Bac+5, mais peinent à recruter des candidats, ont déploré les participants d'une conférence organisée par l'association Pasc@line, le 24 septembre 2013 (AEF n°181879). Si l'apprentissage est perçu comme un moyen de diversifier les profils des salariés ou d'introduire davantage d'innovation, les entreprises doivent aussi prendre un soin particulier à l'intégration des étudiants dans leur environnement. Les représentants du monde académique et des entreprises réunis par Pasc@line ont également mis en évidence les défis de ressources humaines posés par les rythmes d'admission des apprentis.

Lire la suiteLire la suite