Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Assurance chômage : le montant de la fraude détectée s'est élevé à 39,2 millions d'euros en 2012 (+20,5 %)

Le montant de la fraude à l'assurance chômage détectée s'est élevé en 2012 à 39,2 millions d'euros contre 32,5 millions en 2011, soit une augmentation de 20,5 %, selon le bilan 2012 de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude publié le 30 octobre 2013 qui recense les fraudes aux finances publiques. « Le montant de la fraude évitée s'est établi à près de 37 millions d'euros (+25 %). Le nombre d'affaires frauduleuses recensées s'établit à 5 254 (+38,8 %) alors que le nombre d'entreprises concernées est de 509 (-1,7 %) », indique le rapport. « Ces chiffres sont à ramener au nombre total des demandeurs d'emplois indemnisés, qui a augmenté d'environ 10 % en 2012 » (1), précise la Délégation. Cependant elle note que « les pourcentages de progression mentionnés ci-dessus sont tous supérieurs à celui de l'augmentation des demandeurs d'emploi ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'audit de l'Unédic sur l'intermittence du spectacle doit notamment porter sur la lutte contre les fraudes

La mission d'audit sur « la gestion d'ensemble du dispositif de traitement des dossiers relevant des annexes 8 et 10 au règlement de l'assurance chômage [concernant l'intermittence du spectacle] et du dispositif de contrôle associé » lancée par l'Unédic (AEF n°194678) doit notamment permettre « d'apprécier le dispositif de détection, de prévention et de gestion des fraudes », indique la lettre de mission présentée lors du bureau de l'Unédic du jeudi 25 avril 2013. En charge de cette mission réalisée « au sein de Pôle emploi », le directeur général adjoint de l'Unédic, Michel Monier, est censé remettre son rapport d'ici « fin mai 2013 ». Si les pouvoirs publics incitent les partenaires sociaux gestionnaires de l'Unédic à préserver le régime spécifique des intermittents, ils insistent tout particulièrement sur la nécessité de renforcer la lutte contre la fraude (AEF n°194816).

Lire la suiteLire la suite