Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

140 ONG accusent le secteur privé de s'emparer de la conférence sur le climat, à l'invitation du pays hôte la Pologne

« Le secteur privé prend le contrôle sur la COP 19 et le climat », s'insurgent le 7 novembre 2013 près de 140 ONG dans une déclaration commune, à l'ouverture à Varsovie de la 19e conférence des parties à la Ccnucc (AEF n°470278). « L'UE veut étendre les marchés du carbone, au profit des plus grands pollueurs », accusent les ONG, qui dénoncent l'organisation par le ministère polonais de l'Économie d'un sommet mondial sur le charbon et le climat en parallèle des négociations. Cette déclaration fait écho à la publication d'un rapport du Corporate Europe Observatory et du Transnational Institute, intitulé « Les escrocs du climat et le gouvernement polonais partenaires du crime », dans lequel ils décrivent comment le gouvernement polonais s'est entouré pour l'organisation de la COP de onze grands groupes partenaires, « presque tous connus pour leur nombre record de blocages des régulations sur le changement climatique ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
DÉCRYPTAGE. Climat : le calendrier d'ici 2015 et les financements, principaux enjeux de la conférence de Varsovie

La 19e conférence des parties à la Ccnucc s'est ouverte lundi 11 novembre 2013 à Varsovie, en Pologne, qui accueille pour la troisième fois cette conférence onusienne. Elle a été précédée, dans l'année 2013, par deux sessions de pré-négociations techniques à Bonn, en avril et en juin, ainsi que par deux réunions du Fonds vert. La COP 19, qui doit se clore par trois jours de session ministérielle du 19 au 22 novembre, sera « une conférence d'étape importante pour 2015 », selon un négociateur français. Centrée sur des questions techniques, la COP 19 doit tracer la feuille de route pour la rédaction d'un nouvel accord international sur le climat en 2015, comme prévu dans les accords de Durban de 2011, mais aussi poursuivre la mise en oeuvre de certains mécanismes (Fonds vert, pertes et dommages, adaptation) et encourager la ratification de la deuxième période d'engagement du protocole de Kyoto. La COP comportera un volet financier, très attendu par les pays du Sud. Enfin elle devrait valider la candidature de la France comme pays d'accueil pour la 21e conférence des parties, à Paris en 2015.

Lire la suiteLire la suite
Les émissions de CO2 liées à l'énergie vont augmenter de 20 % d'ici à 2035, entraînant un réchauffement de 3,6°C (AIE)

Le centre de gravité de la demande énergétique se déplace vers les économies émergentes, en particulier la Chine, l'Inde et le Moyen-Orient, constate mardi 12 novembre 2013 l'AIE dans son rapport annuel sur les perspectives mondiales de l'énergie, dit « world energy outlook ». « En prenant en compte l'ensemble des mesures déjà annoncées par les gouvernements pour améliorer l'efficacité énergétique, soutenir les énergies renouvelables, réduire les subventions aux énergies fossiles, et dans certains cas, mettre un prix au carbone, les émissions de CO2 liées à l'énergie augmentent tout de même de 20 % en 2035. Ce qui laisse présager d'un réchauffement climatique de 3,6°C à long terme, loin devant l'objectif international des 2°C », explique l'agence internationale.

Lire la suiteLire la suite
Climat : la concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint 393,1 ppm en 2012 (OMM)

La concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint 393,1 ppm en 2012, soit une augmentation de 141 % par rapport aux niveaux préindustriels (avant 1750), révèle l'OMM dans son bulletin annuel sur les gaz à effet de serre pour l'année 2012, publié mercredi 6 novembre 2013. Entre 2011 et 2012, le taux d'accroissement du CO2 dans l'atmosphère est de 2,2 ppm, ce qui est plus élevé que le taux entre 2010 et 2011 (2,0 ppm), le taux moyen pour les années 1990 (environ 1,5 ppm par an) et le taux moyen des dix dernières années (environ 2,0 ppm par an). Selon le Giec, il existe une chance sur deux de limiter le réchauffement de la planète à 2°C d'ici 2100 en stabilisant la concentration de GES dans l'atmosphère à 450 ppm. Dans son bulletin annuel, l'OMM pointe également les augmentations de concentration du protoxyde d'azote (N2O), à 325,1 ppb et du méthane (CH4) à 1819 ppb, soit une augmentation respective de 120 % et de 260 % par rapport à 1750.

Lire la suiteLire la suite
Climat : l'écart entre les engagements et les besoins de réduction d'émissions pour 2020 s'est stabilisé en 2013 (Pnue)

Le Pnue chiffre entre 8 et 12 gigatonnes de CO2 l'écart entre les engagements pris par les États et les trajectoires recommandées en 2020 pour limiter le réchauffement de la planète à 2°C, dans la quatrième édition de son rapport annuel sur l'écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction d'émissions, publié le 5 novembre 2013. Ce chiffre est stable par rapport à 2012, où l'institution estimait l'écart entre 8 et 13 gigatonnes (AEF n°201817), mais en hausse par rapport à 2011 (entre 6 et 11 gigatonnes) (AEF n°227518). Le Pnue assure que l'objectif de 2°C est « toujours réaliste », soulignant le potentiel d'une plus grande coopération internationale et la nécessité de « prendre immédiatement des mesures de grande envergure pour combler l'écart en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre », auquel cas « la possibilité de maintenir, à moindre coût, la hausse des températures en dessous des 2° C diminuera rapidement ».

Lire la suiteLire la suite
Lire la suiteLire la suite