Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°469872

Pierre Gattaz (Medef) demande un moratoire sur les mesures législatives à venir concernant les entreprises

Trop de « mesures anxiogènes » dans les projets et propositions de loi alimentent « le climat de défiance et de suspicion » des employeurs vis-à-vis des pouvoirs publics, estime Pierre Gattaz, mardi 19 novembre 2013, à l'occasion de sa conférence de presse mensuelle. « Arrêtons d'emmerder les entreprises », explique-t-il paraphrasant Georges Pompidou. Le président du Medef demande aux pouvoirs publics un moratoire sur les dispositions législatives concernant les entreprises et propose d'ouvrir « cinq chantiers » dans le cadre d'un nouveau « pacte de confiance » entre les partenaires sociaux et l'exécutif. Questionné sur l'annonce faite par le Premier ministre dans son interview ce mardi aux « Échos » d'une réforme de la fiscalité, il plaide à nouveau pour que la question du coût du travail soit abordée, tout comme celle des 650 milliards d'euros de dépenses de la protection sociale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le Medef « exaspéré » par la volonté du gouvernement de mettre en place des clauses de recommandation (rencontre Ajis)

Le gouvernement a rétabli via le PLFSS 2014 un mécanisme de recommandations assorti d'incitations financières pour succéder aux clauses de désignation, invalidées par le Conseil constitutionnel en juin dernier parce qu'elles ne laissaient pas aux entreprises la liberté de retenir les organismes assureurs de leur choix pour assurer la couverture santé et prévoyance complémentaire de leurs salariés. Devant l'Ajis, le vice-président du Medef, Jean-François Pilliard estime qu'il « appartiendra aux partenaires sociaux » qui ont signé l'ANI du 11 janvier 2013 (1) de juger, au terme du parcours législatif du PLFSS (2) « si cela correspond à ce qui a été négocié ». Il annonce d'ailleurs que dans la branche professionnelle dont il est le délégué général (l'UIMM), les négociations sur la couverture complémentaire des frais de santé ont été « suspendues tant que ce point ne serait pas clarifié ».

Lire la suiteLire la suite
Réforme des retraites : Pierre Gattaz assure que le « nouveau combat » du Medef sera la pénibilité

« La pénibilité est sans doute le nouveau combat que nous allons mener car elle est source d'émoi pour les entreprises. C'est une usine à gaz qui est ressortie avec les retraites alors que la loi de 2010 avait défini 10 critères de pénibilité et même s'il aurait fallu travailler sur ce sujet. Ce dossier nous fait frémir et crée des inquiétudes notamment dans les PME et TPE », indique Pierre Gattaz, lors de la conférence de presse mensuelle du Medef organisée mardi 15 octobre 2013, jour du vote solennel du projet de loi sur les retraites à l'Assemblée nationale. Le président du Medef regrette qu'« on donne un signal, celui de dire que le travail est pénible ». Et ce d'autant que « cela concernerait, selon Madame Touraine, 20 % des salariés (…) On ouvre une boîte de Pandore qu'on risque de ne pas maîtriser et de créer une bureaucratie à la Kafka », ajoute-t-il.

Lire la suiteLire la suite
La réforme des retraites est une « occasion totalement manquée » (Pierre Gattaz, président du Medef)

Il faut « agir sur la compétitivité coût » pour relancer l'activité économique en réduisant « le coût du travail, la fiscalité, la complexité et le coût de l'énergie », affirme Pierre Gattaz, président du Medef, le 17 septembre 2013, lors de sa conférence de presse mensuelle. Il devrait, comme d'autres partenaires sociaux, aborder la question du coût du travail lors d'une rencontre avec Pierre Moscovici, ministre de l'économie, le 23 septembre. S'agissant du projet de loi sur les retraites qui sera présenté le 18 septembre en Conseil des ministres, Pierre Gattaz estime qu'il s'agit d'une « occasion totalement manquée ». « La réforme est basée sur des hypothèses de croissance irréalistes et les régimes complémentaires n'ont pas été pris en compte », dénonce-t-il.

Lire la suiteLire la suite
J-M Ayrault finalise la concertation sur les retraites et évoque une « réflexion » sur le coût du travail avec le Medef

Le Premier ministre et les ministres concernés ont démarré lundi 26 août 2013 le dernier round de concertation sur la future réforme des retraites en recevant la CFDT, la CGPME, la CGT, le Medef, la CFTC et la CFE-CGC. Si la CFDT évoque une séance de travail « très positive », le Medef s'est, lui, félicité d'avoir obtenu « une ouverture » avec une « réflexion » du gouvernement sur une baisse du coût du travail, qui pourrait compenser une hausse des cotisations de retraite. De son côté, la CGT a rappelé son opposition à toute augmentation de la durée de cotisation et rappelé ses propositions de réforme qu'elle a reprises dans un courrier envoyé ce lundi soir à Jean-Marc Ayrault. La CFE-CGC se dit quant à elle satisfaite de voir une de ses propositions sur le rachat d'années d'études retenue, tandis que la CFTC et la CGPME ne se disent pas opposées à une hausse de la durée de cotisation après 2020.

Lire la suiteLire la suite