Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Climat : la question des pertes et préjudices connaît un nouveau sursaut pendant les négociations de Varsovie

La question de la compensation des pertes et préjudices liés au changement climatique a connu un nouveau sursaut mercredi 20 novembre 2013, au milieu de la deuxième semaine de la 19e conférence des parties à la Ccnucc à Varsovie. Les pays en développement, représentés dans le groupe G77, ont quitté la table des négociations dans la nuit de mardi à mercredi, insatisfaits de la réponse des pays développés à leur demande. « Nous ne voyons pas d'engagement de leur part pour avoir un accord à ce sujet », regrette un représentant de la délégation bolivienne, alors que certains pays développés souhaitent sortir la question des négociations sur le climat et la lier à un forum social et économique des Nations Unies. Si les pays du Nord s'entendent pour souligner « l'importance » de la question, la forme que pourrait prendre un tel « système » est encore en cours de discussion. D'autres dossiers, tels que le financement de l'adaptation, sont au programme de la session ministérielle qui a débuté mercredi.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Climat : « Il serait extrêmement souhaitable que la France participe au fonds d'adaptation » (Pascal Canfin)

« Il serait extrêmement souhaitable que la France participe au fonds d'adaptation », affirme le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, lors d'un entretien avec l'association des journalistes en environnement à Paris, mardi 19 novembre 2013. Il s'exprime à la veille de son départ pour Varsovie, où se tient, jusqu'au 22 novembre, la 19e conférence des parties à la convention climat. Il y représentera le gouvernement français aux côtés de Philippe Martin, ministre de l'Écologie, et de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Le financement de l'adaptation au changement climatique et la question du mécanisme sur les pertes et préjudices est au coeur des négociations climatiques et du rapport de force entre pays développés et pays en développement. Le même jour, le Pnue publie un rapport sur l'adaptation en Afrique, appelant à consacrer des financements supplémentaires à ce sujet.

Lire la suiteLire la suite
La Banque mondiale encourage à intégrer les désastres liés au changement climatique dans les projets de développement

« La science est claire. Plus le changement climatique s'intensifie, plus les coûts seront importants. Tout investissement doit être ciblé intelligemment. Cela fait sens d'investir dans des structures résilientes », déclare lundi 18 novembre 2013, Rachel Kyte, vice-présidente du développement durable à la Banque mondiale, en marge de la 19e conférence des parties à la Ccnucc qui se tient actuellement à Varsovie (AEF n°470278). L'institution publie un rapport, rédigé conjointement avec le GFDRR intitulé « Construire la résilience : intégrer les risques du climat et des désastres au développement », qui plaide en faveur d'investissements pour développer la capacité de résistance des pays les plus vulnérables au changement climatique, afin de sauver des vies. Si le rapport reconnaît que ces investissements sont coûteux, il insiste sur les retours conséquents à long terme s'ils sont bien faits.

Lire la suiteLire la suite
Climat : pertes et préjudices, financements et accord de 2015 en discussion pour la deuxième semaine à Varsovie

La deuxième semaine de la 19e conférence des parties à la Ccnucc s'ouvre lundi 18 novembre 2013 à Varsovie, après une session technique soumise à de nombreux blocages entre pays en développement et pays développés. Une première version des conclusions de la plateforme de Durban a été publiée lundi matin. La session ministérielle, qui commence mardi 19 novembre au soir, devra notamment se saisir de l'enjeu des pertes et préjudices, mis en avant par les pays du groupe G77 (pays en développement) et les ONG qui plaident pour la création d'un mécanisme international. Les financements des différents fonds de la convention seront également à l'ordre du jour, ainsi que la feuille de route pour un accord international sur le climat en 2015, la notion d'équité étant au coeur des tensions. La France sera représentée par trois ministres : Laurent Fabius (Affaires étrangères), Philippe Martin (Écologie) et Pascal Canfin (Développement).

Lire la suiteLire la suite
DÉCRYPTAGE. Climat : le calendrier d'ici 2015 et les financements, principaux enjeux de la conférence de Varsovie

La 19e conférence des parties à la Ccnucc s'est ouverte lundi 11 novembre 2013 à Varsovie, en Pologne, qui accueille pour la troisième fois cette conférence onusienne. Elle a été précédée, dans l'année 2013, par deux sessions de pré-négociations techniques à Bonn, en avril et en juin, ainsi que par deux réunions du Fonds vert. La COP 19, qui doit se clore par trois jours de session ministérielle du 19 au 22 novembre, sera « une conférence d'étape importante pour 2015 », selon un négociateur français. Centrée sur des questions techniques, la COP 19 doit tracer la feuille de route pour la rédaction d'un nouvel accord international sur le climat en 2015, comme prévu dans les accords de Durban de 2011, mais aussi poursuivre la mise en oeuvre de certains mécanismes (Fonds vert, pertes et dommages, adaptation) et encourager la ratification de la deuxième période d'engagement du protocole de Kyoto. La COP comportera un volet financier, très attendu par les pays du Sud. Enfin elle devrait valider la candidature de la France comme pays d'accueil pour la 21e conférence des parties, à Paris en 2015.

Lire la suiteLire la suite