Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°469652

Les pratiques d'Alstom et BNP Paribas Personal Finance en faveur de la conciliation famille-travail (colloque Orse/Unaf)

Alstom Transports Île-de-France a instauré une formation pour les salariés parents d'adolescents, alors que BNP Paribas Personal Finance a mis en place « des actions simples, de bon sens », pour ses salariés, comme des congés pour les examens prénataux ou les jours de rentrée des classes. Ce sont quelques pratiques mises en avant lors du colloque sur le thème « Et si la conciliation famille et travail nous concernait tous ? », organisé par l'Unaf et l'Orse jeudi 21 novembre 2013, à Paris.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Convers, entreprise niçoise, donne une « liberté totale » aux salariés qui choisissent leurs horaires de travail

Convers, entreprise de relation client de 230 salariés basée à Nice (Alpes-Maritimes), a mis en place depuis sa création, en 1998, un dispositif de « temps convenu » : les salariés peuvent modifier à certaines échéances leurs horaires de travail de la semaine, mais aussi leur nombre d'heures contractuelles. Ce mode de fonctionnement a été expliqué par le directeur général et associé fondateur de Convers, Philippe de Gibon, jeudi 7 novembre 2013, lors du colloque de la fondation ITG intitulé « Travailler autrement et sécuriser les parcours : vers de nouvelles formes d'emploi ».

Lire la suiteLire la suite
60 % des DRH considèrent la parentalité en entreprise comme un « enjeu central » (Viavoice)

« Une majorité de dirigeants et directeurs de ressources humaines [sont] conscients des enjeux et de leurs responsabilités liés à la conciliation famille-travail » : ainsi « les personnes décisionnaires dans les ressources humaines au sein des entreprises (dirigeants ou DRH) sont « 60 % à considérer cet enjeu comme 'central' pour les entreprises, et même 68 % dans les entreprises de plus de 100 salariés ». « Pour 58 % d'entre eux, l'articulation famille-travail est d'abord l'affaire de l'entreprise » et « 57 % des dirigeants et DRH considèrent qu'il faudrait 'encore innover en termes d'offres de services mis en place au profit des salariés' ». C'est ce qui ressort de l'étude (1) « Famille et entreprises », réalisée par Viavoice pour La Maison Bleue (2) et « Le Figaro Économie », publiée jeudi 17 octobre 2013 pour accompagner la première édition des « Rendez-vous Parentalité & Entreprise ».

Lire la suiteLire la suite
Accenture : le nouvel accord égalité professionnelle hommes-femmes favorise la parentalité des pères

La direction et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC) d'Accenture signent un accord à durée indéterminée « en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes », le 9 avril 2013. Il fait suite à un premier accord de 2009 (AEF n°297784). La CFDT note l'existence d'avancées dans le texte comme la mise en place des indicateurs pour mesurer les évolutions au sein de la commission paritaire égalité professionnelle, la mise en avant du comité de vigilance ou encore l'implication des pères dans la parentalité, mais regrette un manque d'engagements en terme de progression de l'égalité hommes-femmes dans certains domaines. Si les femmes représentent 34 % des 3 580 salariés du groupe en France, leur part décroît au fur et mesure que l'on s'élève dans la hiérarchie : elles ne sont que 25 % au niveau « senior manager » et 14 % parmi les « managing director ».

Lire la suiteLire la suite
Égalité professionnelle : le groupe grenoblois Hardis met l'accent sur la parentalité

Développer le télétravail, les entretiens de reprise à la suite d'un congé maternité ou le temps partiel pour les hommes : telles sont quelques-unes des mesures engagées par le groupe Hardis (Grenoble), éditeur de logiciels et société de services informatiques, qui a annoncé, le 14 mai 2013, avoir signé la Charte de la parentalité en entreprise (1). « La signature de cette charte s'inscrit dans le cadre du plan d'action sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, initié en octobre 2012 au sein du groupe », explique Valérie Masclef, responsable RH. « Cette adhésion constitue une nouvelle étape de notre politique RH visant à favoriser l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, avec une meilleure prise en compte de la parentalité. Cela marque un engagement moral de la part de l'entreprise envers les collaborateurs et notamment les futurs parents. »

Lire la suiteLire la suite
Les salariés-parents attendent plus des entreprises pour les aider (Observatoire de la parentalité en entreprise)

« Alors que 93 % des salariés-parents jugent que l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale constitue un sujet de préoccupation 'important' pour eux », ces derniers sont « de plus en plus nombreux à s'estimer mal écoutés au sein de leur entreprise (45 %) » et « une large majorité […] (76 %) déclarent par ailleurs que leur entreprise 'ne fait pas beaucoup de choses' pour les aider. » Ce sont les trois principales tendances mises en lumière par le baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale (1), dans le volet « salariés-parents », réalisé par l'OPE (Observatoire de la parentalité en entreprise) et l'Unaf (Union nationale des associations familales) et présenté vendredi 26 avril 2013. Le même jour, 49 nouveaux employeurs ont signé la Charte de la parentalité en entreprise, lancée par l'OPE (2).

Lire la suiteLire la suite