Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Corruption : la France se situe à la 22e place du classement 2013 de Transparency International

La France arrive au 22e rang du classement de Transparency International, publié mardi 3 décembre 2013, soit à la même place que l'année dernière. L'IPC (indice de perception de la corruption) évalue 177 pays en fonction de la perception du niveau de corruption affectant leur administration publique et classe politique, et de la volonté politique de lutter contre la corruption. Le Danemark et la Nouvelle-Zélande sont tous deux au premier rang du classement. Les plus mauvais élèves sont l'Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie. Transparency International France sort le même jour son rapport sur la transparence de la vie publique française.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Corruption : le Danemark et la Finlande sont les bons élèves du classement 2012 de Transparency International

Le Danemark et la Finlande arrivent aux premiers rangs du classement de Transparency International, publié mercredi 5 décembre 2012. L'IPC (indice de perception de la corruption) évalue 176 pays en fonction de la perception du niveau de corruption affectant leur administration publique et classe politique. Ils sont suivis de la Nouvelle-Zélande, la Suède, Singapour, la Suisse, l'Australie, la Norvège, du Canada, et des Pays-Bas. « Si aucun des 25 pays évalués ne dispose d'un système de lutte contre la corruption totalement efficace, certains se distinguent par des garanties plus solides : les pays scandinaves d'abord, suivis par l'Allemagne, la Suisse et le Royaume-Uni », note l'ONG.

Lire la suiteLire la suite