Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Quotas de bacs technonologiques : « J'ai bon espoir que les recteurs ne seront pas des va-t-en-guerre » (G. Bordry, Adiut)

Ventiler les candidatures de bacheliers technologiques en IUT avec des quotas « n'est vraiment pas une méthode valable », car cela pèse sur les acteurs du recrutement, et non sur le vivier des candidatures, estime Guillaume Bordry, président de l'Adiut. Quant à « l'orientation prescriptive » que prône la CPU, « elle est socialement scandaleuse ». Les IUT attendent le décret d'application de ces quotas, à la rédaction duquel ils « doivent être associés », poursuit Guillaume Bordry. Par ailleurs, l'Adiut travaille, « en accord avec la Dgesip », à un nouveau projet d'environ 200 intitulés de LP (licences professionnelles), jugeant « inacceptable » le projet actuel d'une cinquantaine d'intitulés ». Les LP doivent garder leur lisibilité et ne pas simplement constituer des parcours de licences générales, estime Guillaume Bordry. Il s'exprime aussi sur la place des IUT dans les futurs ensembles universitaires (AEF n°462284).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi