Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Rythmes scolaires : Jean-Marc Ayrault incite les recteurs et les inspecteurs d'académie à « aller sur le terrain »

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, rappelle mercredi 9 octobre 2013 que la réforme de rythmes scolaires ne serait ni suspendue ni retardée. Interrogé sur ce point sur Europe 1, Jean-Marc Ayrault répond : « Non, mais on discute », confirmant qu'il rencontre ce mercredi l'AMF. « Il faut des ajustements », reconnaît le Premier ministre en justifiant sa « méthode » sur « deux niveaux » : une discussion avec l'AMF d'une part et de l'autre, une discussion « commune par commune ». « Nous incitons les recteurs, les inspecteurs d'académie à aller sur le terrain, discuter avec les maires et voir comment les choses peuvent être améliorées, comment on peut mieux organiser les rythmes », déclare le Premier ministre. L'exécutif avait indiqué qu'il n'y aurait « pas besoin d'ajustement national mais d'ajustements locaux, en fonction des besoins » à l'issue d'une réunion interministérielle le 2 octobre (AEF n°461799).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 45 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Rythmes : Jacques Pélissard (AMF) souhaite obtenir des réponses « avant » le congrès des maires mi-novembre

« L'AMF (association des maires de France) sera reçue à Matignon mercredi 9 octobre. J'espère obtenir des réponses à la lettre écrite le 1er août dans laquelle je posais des questions sur le financement de la réforme et sur l'assouplissement des normes d'encadrement », déclare à AEF Jacques Pélissard, président de l'association des maires de France, vendredi 4 octobre 2013. Il demande à l'État de financer « intégralement ce transfert de charges », que les normes d'encadrement des élèves sur le temps périscolaire soient uniformisées à un animateur pour 18 enfants. Le député-maire UMP de Lons-le-Saunier (Jura) juge que les guides publiés récemment pour aider les élus à appliquer la réforme sont « hermétiques ». « Rien de vaut une concertation locale », explique-t-il. Le président de l'AMF espère obtenir des réponses « avant » le prochain congrès des maires de France qui débutera le 19 novembre (1).

Lire la suiteLire la suite
Rythmes : l'AMRF demande une réunion d'urgence au MEN avec toutes les associations d'élus

L'AMRF (Association des maires ruraux de France) demande au ministère de l'Éducation nationale de recevoir l'ensemble des associations de représentants d'élus lors d'une réunion « d'urgence et de crise » au sujet de la réforme des rythmes scolaires, indique à AEF Vanik Berberian, président de l'association, jeudi 3 octobre 2013. L'AMRF souhaite que l'État pérennise le financement de cette réforme et qu'il tienne compte dans ce financement des difficultés financières des communes. « Prendre simplement en compte la DSR ou la DSU, c'est insignifiant, cela ne concerne qu'un tiers des communes », déplore Vanik Berberian. Il demande également que les communes puissent appliquer la réforme « quand elles le pourront », et non pas obligatoirement dès 2014. Il insiste cependant sur le fait qu'il ne faut « surtout pas abandonner » cette réforme qui est « une vraie nécessité ».

Lire la suiteLire la suite
Pérennisation du fonds d'amorçage : « Ne vous inquiétez pas », déclare Vincent Peillon

« Ne vous inquiétez pas. Le Premier ministre recevra la semaine prochaine le président de l'AMF », déclare le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon invité sur France Info, jeudi 3 octobre 2013. Interrogé à plusieurs reprises sur la reconduction du fonds d'amorçage de 250 millions d'euros demandée par l'Association des maires de France, le ministre répète « ne vous inquiétez pas » en précisant que « cet argent qui a été prévu […] n'a pas été consommé, ça veut bien dire que tout n'est pas un problème d'argent, car il y a encore de l'argent pour ceux qui voudraient passer, mais il ne faut pas qu'il y ait d'inquiétudes sur ce sujet ». La veille, invité sur TF1 le ministre a aussi souligné qu'il était le ministre « qui a la priorité budgétaire » : « Le président de la République a donné tous les moyens à l'école, nous avons accompagné les collectivités, vous pensez qu'on va arrêter de le faire ? »

Lire la suiteLire la suite
L'exécutif ne prévoit pas d'ajustement national sur la réforme des rythmes

L'exécutif estime mercredi 2 octobre 2013 que la réforme des rythmes scolaires n'a « pas besoin d'ajustement national mais d'ajustements locaux, en fonction des besoins », selon les informations recueillies par AEF. L'Élysée a organisé ce jour une réunion de travail sur les rythmes, « prévue depuis plusieurs jours », avec notamment le président de République, le Premier ministre et le ministre de l'Éducation nationale. Les retours sur la mise en place de cette réforme, plus de trois semaines après la rentrée, sont globalement positifs. Interrogé sur la demande de report formulée par l'UMP, le ministre en charge des relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a confirmé mercredi sur I-télé qu'il n'y aurait « pas de report dans le temps » mais reconnaît qu'il y a « des discussions de modalités qui peuvent avoir lieu ». L'AMF, le groupe UMP du Sénat et la FCPE prennent position sur ce dossier ce mercredi.

Lire la suiteLire la suite
Rythmes scolaires : l'UMP demande le « report » voire « l'annulation de la réforme » en vue des élections municipales

L'UMP « demande officiellement un report de la réforme des rythmes scolaires », indique Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP le 26 septembre 2013, sur BFM TV et RMC. « Cette réforme n'est pas du tout financée », assure Jean-François Copé, qui la juge « intenable […] sauf à augmenter de façon considérable les impôts locaux ». Contactée par AEF, Camille Bedin, secrétaire générale adjointe à l'UMP et élue d'opposition à Nanterre (Hauts-de-Seine), estime que ce report « équivaut à une annulation » de la réforme. Il y a « une volonté très claire du bureau politique de l'UMP [réuni le 25 septembre] de ne pas augmenter les impôts locaux », qui est « un enjeu des élections municipales », explique-t-elle.

Lire la suiteLire la suite