Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les conditions de réussite de l'apprentissage en situation de travail analysées par Entreprise & Personnel

« Faciliter le transfert de ce qui est appris par la proximité avec la situation de travail » plutôt que « d'avoir des moments de formation qui vont se passer dans une salle à part, dans un lieu à part, éloignés du terrain » : tel est l'objectif de l'apprentissage en situation de travail, selon Pascale Fotius et Sophie Pagès, auteurs d'une étude consacrée à cette modalité d'apprentissage publiée par Entreprise & Personnel au mois de septembre 2013 (1). À partir d'expériences d'entreprises, les deux auteurs tentent de définir les conditions de réussite de l'apprentissage en situation de travail : posture de l'individu, relations de travail, droit à l'erreur, rôle du manager, etc.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'association Entreprise & Personnel propose de réformer le financement de la formation par l'entreprise

« Le moment est sans doute venu de repenser la logique de financement fiscal de la formation par l'entreprise instituée en 1971 et de l'aborder à partir du concept plus large 'd'allocation des ressources' qui inclut le temps, l'argent et la méthode », estiment Sandra Enlart et Bernard Masingue, respectivement directrice générale et directeur de projet à l'association Entreprise & Personnel, dans une contribution au débat sur la formation professionnelle publiée lundi 17 juin 2013. Ce document a été rédigé « avec le concours de Jean-Marie Luttringer », juriste spécialiste du droit de la formation. Autres propositions : redéfinir le périmètre de l'activité de formation dans l'entreprise et clarifier les processus de prise de décision entre ce qui relève du management, du dialogue social, de l'initiative individuelle.

Lire la suiteLire la suite