Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°325494

La retraite à 55 ans pour les avocats ne se justifie pas, selon la caisse nationale du Barreau

Le Garde des Sceaux, Rachida Dati, recevra demain vendredi 26 octobre 2007 le président du Conseil national du Barreau pour examiner avec lui les mesures à prendre afin de compenser les effets de la réforme de la carte judiciaire. Au nombre de ces mesures, figure la possibilité d'une retraite à taux plein à 55 ans pour les avocats. À la CNBF (Caisse nationale du Barreau français), on affirme que les avocats n'ont jamais été demandeurs d'une telle mesure, et sous le sceau de l'anonymat qu'une telle mesure ne se justifie pas.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
PLFSS 2008: le détail des mesures pour l'emploi des seniors

"Le recours aux préretraites et le régime social favorable dont bénéficient les mises à la retraite d’office sont autant d’explications à la cessation d’activité précoce des salariés avant ou après 60 ans. Conformément au souhait exprimé par le président de la République dans son allocution du 18 septembre 2007 (L'AEF n°463402), le gouvernement entend supprimer les verrous fiscaux, sociaux et réglementaires qui pénalisent ceux qui voudraient continuer à travailler et qui incitent entreprises et administrations à négliger les seniors dans leur gestion des ressources humaines". C'est ce qu'indique l'exposé des motifs de l'article 10 du PLFSS pour 2008 qui a été présenté jeudi 11 octobre 2007 en Conseil des ministres.

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement veut "garantir la viabilité financière et la pérennité" des régimes spéciaux de retraite

Le "document d'orientation" sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, remis ce mercredi 10 octobre 2007 aux syndicats par Xavier Bertrand, ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, confirme que "le gouvernement n'entend pas remettre en cause l'existence" de ces régimes, "mais au contraire garantir leur viabilité financière et donc leur pérennité". "D'emblée, le gouvernement fait preuve de prudence sur un sujet qui a, en 1995, mis en difficulté le gouvernement d'Alain Juppé, alors que le contexte a changé", estime un observateur. Plusieurs sondages montrent que les partisans du statu quo ne sont plus majoritaires et les syndicats eux-mêmes paraissent aujourd'hui divisés sur la conduite à tenir, comme en témoigne la diversité de leurs mots d'ordre de grève pour le 18 octobre prochain à la SNCF.

Lire la suiteLire la suite
L'inquiétude sur l'avenir des retraites et la pression du milieu de travail pèsent sur la décision de cesser son activité (étude Cnav)

En 2006, 714 700 assurés sont partis en retraite contre 521 800 en 2004. Les départs anticipés pour "carrière longue" ont diminué au cours de la même période, passant de 113 200 en 2004 à 102 100 en 2005 et 108 200 en 2006. On en comptera tout de même encore 112 000 en 2007. Ce constat a conduit la Cnav à s'interroger sur les raisons pour lesquelles les Français partent en retraite.

Lire la suiteLire la suite