Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°324148

La fréquentation des principaux sites d'assurance sur internet a crû de 37% entre 2006 et 2007

La fréquentation des sites d'assurance sur internet a crû de 37% entre 2006 et 2007 et les principaux acteurs du secteur prévoient une croissance de même ampleur en 2008. C'est ce qu'indique le bilan 2007 de l'observatoire de l'assurance sur Internet, qui réunit le comparateur d'assurances Assurland et les principaux assureurs concernés. Au total, en 2007, les principaux sites d'assurance français ont reçu plus de 100 millions de visites d'internautes et ont réalisé 12 millions de devis.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les sociétés d'assurances couvrent actuellement 40% de la prévoyance complémentaire (FFSA)

Dans les sociétés d'assurances, la prévoyance connaît depuis plusieurs années un développement régulier et relativement soutenu (entre +4% et +9% en terme de collecte depuis le début des années 2000). C'est ce que montre une étude de la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurances), que s'est procurée l'AEF. Celle-ci met notamment en lumière le fait que si la notion de "prévoyance" recouvre une grande diversité de contrats permettant de se protéger contre des risques pouvant survenir à plus ou moins long terme, tous ne rencontrent pas le même succès. Certains, tels que les contrats d'assurances obsèques, sont aujourd'hui en forte progression, tandis que d'autres, comme les contrats prévoyance relevant de la loi "Madelin" ou les contrats dépendance, traduisent plutôt un marché arrivé à une certaine maturité ou un attentisme au regard des décisions qui doivent être prises prochainement par les pouvoirs publics en ce qui concerne notre système de protection sociale.

Lire la suiteLire la suite
Le bouclier sanitaire est une "opportunité" pour les assurances complémentaires santé (Martin Hirsch)

"Aujourd'hui, le choix des mutuelles est le suivant: soit elles sont l'objet d'un déplacement de quelques milliards d'euros de dépenses de l'assurance maladie et elles n'y gagneront pas forcément, soit elles prennent la main et le bouclier sanitaire est une opportunité", estime Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté. Il s'exprimait, ce jeudi 6 mars 2008, à l'occasion d'un débat organisé par la Fondation Concorde sur le thème du bouclier sanitaire. Martin Hirsch estime que "les mutuelles sont aujourd'hui dans une position fragile" et que "la meilleure façon de les protéger, c'est de faire bouger le système". Pour lui, la mise en place d'un bouclier sanitaire les forcerait à rediscuter leur tarification et leurs contrats et les mettrait en position de tenir "ce rôle de régulateur qu'elles réclament", en proposant des remboursements dans le champ des dépassements d'honoraires.

Lire la suiteLire la suite
Sociétés d'assurances: naissance de l'Institut de formation de la profession de l'assurance

Le premier conseil d'administration de l'lfpass (Institut de formation de la profession de l'assurance) se tiendra en février 2008. Baptisé le 11 janvier dernier, cet institut, sous statut associatif loi 1901, a été créé par l'avenant du 10 décembre 2007 signé par la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurances), le Gema (Groupement des entreprises mutuelles d'assurances) et trois organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC et CFTC de la branche), regroupant l'AEA (Association pour l'enseignement de l'assurance), l'Adap (Centre de formation qualifiante de l'assurance) et le groupe Enass (École nationale d'assurances).

Lire la suiteLire la suite
Bilan 2006 de la FFSA: les contrats collectifs d'assurances de personnes

Ces contrats collectifs d'assurances de personnes sont souscrits auprès des sociétés d'assurances soit par une entreprise, soit par une association, soit par une collectivité locale ou soit dans le cadre des assurances liées à un emprunt. La FFSA précise que son bilan 2006 ne porte que sur les contrats souscrits auprès des sociétés d'assurances. Elle exclut par conséquent les contrats signés avec les IP (institutions de prévoyance) et les mutuelles relevant du code de la mutualité, ainsi que les contrats souscrits auprès des sociétés de réassurance.

Lire la suiteLire la suite
Assurances: la FFSA et le Gema signent deux textes sur la formation professionnelle avec trois syndicats

Une déclaration commune et un accord sur la formation professionnelle ont été conclus, le 10 décembre 2007, par la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurances) et le Gema (Groupement des entreprises mutuelles d'assurance) avec trois fédérations syndicales de la branche des assurances (CFDT, CFE-CGC et CFTC). Ces textes s'inscrivent dans la perspective des discussions paritaires à mener en 2008 dans la branche.

Lire la suiteLire la suite
La Commission européenne propose une modernisation des règles applicables à la TVA des services d'assurances

La Commission européenne a adopté, ce mercredi 28 novembre 2007, une proposition de directive visant à moderniser et à simplifier les règles complexes applicables à la TVA des services financiers et des services d'assurance. L'objectif est de "garantir, au sein du marché paneuropéen, un traitement équitable de ces services au regard de la TVA". La législation actuelle en matière de TVA, qui date de 1977, exonère de cette taxe les services financiers et les services d'assurance. Mais la Commission souhaite réduire les charges de "TVA cachée": ne pouvant récupérer la TVA qu'ils supportent sur leurs achats de biens ou de services, les services financiers ou services d'assurance incorporent cette TVA dans le prix qu'ils demandent à leurs clients. Cette taxe se répercute "en cascade" et augmente les frais de fonctionnement des entreprises européennes, ainsi que le coût des biens et services fournis aux consommateurs européens.

Lire la suiteLire la suite