Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Personnels: le SNPTES et A&I satisfaits des mesures catégorielles annoncées par Valérie Pécresse

Le SNPTES-Unsa se félicite, ce mardi 6 mai 2008, des "premières avancées" pour les personnels ITRF annoncées par Valérie Pécresse dans une lettre aux présidents d'universités (L'AEF n°319734). Le syndicat, qui a été reçu par le cabinet de la ministre hier, affirme avoir "obtenu une augmentation significative du nombre de possibilités de changement de grade" et avoir "négocié une revalorisation de l'enveloppe indemnitaire" de 7%.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Il y a un vrai souci de carrière et de reconnaissance chez les maîtres de conférences", estime Jean-Pierre Finance

"Il y a un vrai souci de carrière et de reconnaissance chez les maîtres de conférences. C'est une question très lourde et la commission Schwartz sur les personnels (L'AEF n°327312) doit faire des propositions pour leur donner un espoir", estime Jean-Pierre Finance, président de la CPU, lors d'une rencontre avec la presse, jeudi 21 février 2008. Il pense que c'est l'une des explications au vote, parfois majoritaire, des maîtres de conférences en faveur des listes d'opposition à la loi LRU ou au président en place, dans certaines universités.

Lire la suiteLire la suite
Chantier "personnels": la commission Schwartz rendra ses propositions en juin 2008

"La commission présidée par Rémi Schwartz va piloter la réflexion sur le volet 'personnels' de la réforme de l'enseignement supérieur, de la même manière que la commission Pochard pilote la réflexion sur le métier d'enseignant", indique Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à l'issue du lancement du chantier "personnels", ce mardi 18 décembre 2007. Les organisations syndicales sont invitées à transmettre à cette commission, d'ici fin janvier 2008, leurs contributions. Ensuite, celle-ci procédera à des rencontres bilatérales et à des "points d'étape partagés par l'ensemble des acteurs". La ministre souhaite aussi que la commission reçoive des "personnalités étrangères venant témoigner des modes de gestion dans leurs pays d'origine afin d'ouvrir le cadre de la réflexion dans un contexte, notamment pour les enseignants-chercheurs, où le marché du travail est internationalisé".

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Valérie Pécresse confie à Rémi Schwartz la présidence d'une commission chargée de piloter le chantier "personnels"

Valérie Pécresse confie à Rémi Schwartz, conseiller d'État, la présidence d'une commission chargée de piloter le chantier sur les "personnels de l'enseignement supérieur" que la ministre lance ce mardi 18 décembre 2007. Ce chantier "abordera l'attractivité [des] métiers, la mobilité, la parité, la politique indemnitaire, la transparence et l'éthique des modes de gestion", précise le ministère.

Lire la suiteLire la suite
PLF 2008 pour la Mires: transformation de 700 emplois de catégorie C et B en 300 ingénieurs d'études et 400 ingénieurs de recherche

La mesure de repyramidage annoncée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour renforcer l'encadrement des universités en vue de l'autonomie se traduira par la suppression de 700 emplois de catégorie C et B et la création de 300 emplois d'IGE (ingénieurs d'études) et de 400 emplois d'IGR (ingénieurs de recherche). Le coût de cette mesure est évalué à 4,58 M€ hors pensions (1,58 M€ pour les pensions). C'est ce que révèle le Projet annuel de performances de la Mires qui présente le PLF 2008 pour chacun des programmes de la mission, dont le programme 150 "formations supérieures et recherche universitaire".

Lire la suiteLire la suite