Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Erasmus 2006-2007: +3% de séjours à l'étranger pour les étudiants, +10% pour les enseignants

Le nombre de séjours à l'étranger connaît une progression de 3% pour les étudiants et de 10% pour les professeurs d'université en 2006-2007, par rapport à l'année académique précédente, annonce la Commission européenne dans un communiqué, aujourd'hui, mardi 13 mai 2008. La hausse du nombre de participants est la plus forte dans les pays d'Europe centrale et orientale, ainsi qu'en Turquie. Au total, 160 000 étudiants et 26 000 professeurs sont partis cette année.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Erasmus n'a pas atteint son objectif officiel de réciprocité des échanges", selon une thèse de doctorat

"Les écarts semblent se renforcer" dans la réciprocité des échanges Erasmus: l'Angleterre est plutôt "importateur" d'étudiants, l'Italie "exportateur" et la France a "réussi à maintenir un certain équilibre". C'est ce que constate Magali Ballatore, qui a comparé les trois pays dans une thèse intitulée "L'expérience de mobilité des étudiants Erasmus: les usages inégalitaires d'un programme d'échange". Publiée par le Lest (laboratoire d'économie et de sociologie du travail), elle a été réalisée à l'université de Provence (Aix-Marseille-I) et l'Universita degli studi di Torino (Italie), et soutenue le 18 décembre 2007.

Lire la suiteLire la suite
Recherche: le Parlement européen propose un Erasmus pour les post-doc

L'Union européenne doit à nouveau retenir et attirer les chercheurs compétents, affirme le Parlement européen dans un rapport d'initiative sur l'Espace européen de la recherche adopté le 2 février 2008. Rédigé en réponse à un Livre vert de la Commission européenne consacré aux nouvelles perspectives dans ce domaine (L'AEF n°384041), le rapport d'initiative de l'italien Umberto Guidoni rappelle tout d'abord que l'UE accuse un sérieux retard quant à son objectif d'accroître les moyens de financement de la recherche et développement (R&D) à 3% du PIB d'ici à 2010. Le rapporteur déplore ainsi que la moyenne des dépenses de R&D de l'Union européenne n'atteigne que 1,84% du PIB, contre 2,68% aux États-Unis et 3,18% au Japon. Ces dépenses vont de 0,39% en Roumanie ou 0,4% à Chypre à 3,86% en Suède. La France se situe nettement au-dessus de la moyenne avec un taux de dépenses de R&D de 2,13% du PIB, alors que la Belgique et le Luxembourg sont légèrement en dessous (respectivement 1,82% et 1,56%).

Lire la suiteLire la suite
Bulgarie: les étudiants mécontents de la gestion du programme Erasmus

Les étudiants bulgares jugent sévèrement la gestion du programme Erasmus dans leur pays, caractérisée selon eux par une trop grande bureaucratie, des difficultés de financement et une sélection "subjective" des dossiers. C'est ce qui ressort d'une enquête, baptisée Observe Erasmus, réalisée auprès d'étudiants bulgares, roumains et polonais. Pour les étudiants bulgares, le problème majeur est celui du financement: entre 80 et 90% d'entre eux ont dû avoir recours à des financements complémentaires, dont des prêts bancaires, mais le plus souvent une aide parentale, pour boucler leur budget. La Bulgarie est en effet le seul pays dans lequel les universités n'ont pas de fonds spécifiques ou de programmes spéciaux pour offrir une aide supplémentaire aux étudiants partant dans le cadre du programme Erasmus. En outre, selon l'enquête, les étudiants critiquent un saupoudrage des fonds alors que le ministère de l'Éducation bulgare avait assuré vouloir financer un nombre plus restreint d'étudiants à qui seraient allouées des sommes plus élevées.

Lire la suiteLire la suite
Le réseau européen des étudiants Erasmus lance une enquête sur la mobilité en Europe

Lire la suiteLire la suite