Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°317351

Les enfants en ALD psychiatriques sont plus nombreux chez les populations bénéficiant de la CMU-C

"Les enfants en ALD (affections de longue durée) pour troubles psychiatriques bénéficient plus souvent de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire, 24,2%) que l'ensemble des enfants du même âge (13,9%)", souligne une étude de l'assurance maladie ("Points de repère" n° 8) récemment mise en ligne et consacrée à la prévalence des ALD chez les enfants et adolescents en France en 2004 et plus particulièrement à celle des "maladies chroniques psychiatriques et neurologiques". L'assurance maladie rappelle que, sur les onze millions d'enfants et adolescents de moins de 15 ans en France, environ 180 000 (soit 1,7%) étaient reconnus en 2004 comme atteints d'une ALD et que les affections psychiatriques sont les plus courantes. Ces dernières représentent en effet près de 30% des ALD des moins de 15 ans (51 000 cas), devant les affections neurologiques (17% avec 30 500 cas recensés) au sein du régime général (qui couvre 90% des moins de 15 ans).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 80 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Les patients en ALD coûtent plus cher aux organismes complémentaires que ceux qui ne bénéficient pas du dispositif", selon Alain Rouché (FFSA)

"Une personne en ALD (affection longue durée) coûte 60% de plus en moyenne à un assureur complémentaire qu'une personne qui n'est pas en ALD. Si l'on tient compte de la variable de l'âge, puisque les personnes en ALD sont en moyenne plus âgées que celle du portefeuille, on constate des dépenses supérieures de 38%", constate Alain Rouché, directeur santé de la FFSA (Fédération française des sociétés d'assurance), jeudi 26 juin 2008 lors d'une audition de la Mecss (mission d'évaluation et de contrôle) de l'Assemblée nationale sur les ALD (affections de longue durée). Les assureurs ont par ailleurs confirmé à Pierre Morange (UMP, Yvelines) et Jean Mallot (SRC, Allier), co-présidents de la Mecss, qu'ils ne pouvaient pas savoir autrement que par déduction quels étaient ceux de leurs assurés qui bénéficient d'une prise en charge à 100% au titre d'une ALD.

Lire la suiteLire la suite
Propositions de Frédéric van Roekeghem sur les ALD: unanimité à la Cnamts autour de leur retrait. L'Unocam dénonce des mesures "opportunistes"

Le conseil de la Cnamts (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés) a voté aujourd'hui, jeudi 26 juin 2008, à l'unanimité de ses membres, un texte demandant que "les propositions de l'axe 6 relatives aux ALD (affections de longue durée) soient retirés de la note relative à l'équilibre des charges et produits pour 2009". Ces mesures faisaient partie du plan d'économie proposé par le directeur général de la Cnamts et communiqué à la presse cette semaine. De son côté, l'Unocam (Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire) "demande instamment aux pouvoirs publics de différer toute décision prise sur la base" de ces propositions", évoquant "une collection de mesures conjoncturelles, voire opportunistes", et réclame "une concertation sérieuse".

Lire la suiteLire la suite
La Mutualité française est hostile aux propositions du directeur général de l'Uncam sur l'évolution de la prise en charge des ALD

Le président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant, exprime ce mercredi 25 juin 2008 son "étonnement" devant les "propos de Madame Bachelot-Narquin, [ministre de la Santé], et de Monsieur Woerth, [ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique], qui semblent aujourd'hui considérer qu'il appartient à la Mutualité de se substituer à l'assurance maladie obligatoire, et cela en l'absence de toute concertation". La Mutualité française n'avait pas souhaité hier, mardi 24 juin, s'exprimer sur les propositions d'économies formulées par Frédéric van Roekeghem, directeur général de l'Uncam (Union nationale des caisses de l'assurance maladie) et de la Cnamts (Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés), et prend aujourd'hui position en réaction aux déclarations de deux ministres, qui tendent à montrer que le gouvernement envisage "d'étudier" ces propositions.

Lire la suiteLire la suite
Propositions d'évolution de la prise en charge des personnes en ALD: Sidaction dénonce une "dérive rampante de la politique de santé en France"

Sidaction "s'inquiète de la dérive rampante de la politique de santé en France". L'association réagit aux propositions de maîtrise des dépenses de santé rendues publiques hier, mardi 24 juin 2008, par Frédéric van Roekeghem, directeur de la Cnamts (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés) et de l'Uncam (Union nationale des caisses d'assurance maladie), et qui visent à réaliser quelque 3 milliards d'euros d'économies en 2009. Sidaction estime que de telles mesures "s'inscrivent dans une logique purement comptable et ne prennent pas en compte les besoins réels des malades" et qu'elles aboutiraient à une "dégradation de l'accès aux soins".

Lire la suiteLire la suite
Auditions de la Mecss sur les ALD: le directeur de la sécurité sociale estime que le dispositif actuel peut être amélioré

Il faut commencer par modérer la croissance des dépenses associées au dispositif des ALD par des mesures d'optimisation du système actuel, plutôt qu'à chercher une réforme globale, sachant que "souvent, on ne trouve pas des économies énormes d'un seul coup". Telle est l'opinion avancée jeudi 29 mai 2008 par le directeur de la sécurité sociale, Dominique Libault, devant les députés de la Mecss (mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale), dans le cadre de leur mission sur les ALD (affections de longue durée). Dominique Libault, souligne néanmoins qu'à législation inchangée (eu égard aux dépenses croissantes associée au titre du dispositif des ALD), les dépenses du régime général seront amenées à se concentrer sur le risque lourd. Pour sa part, il s'estime "gêné" par une telle évolution, qui amènera "80% de la population française à payer sans aucun retour sur ses soins courants".

Lire la suiteLire la suite
Santé: le LIR propose de ne plus rembourser le ticket modérateur sur les médicaments à 35% pour les patients atteint d'une ALD

Il faut "limiter la prise en charge des médicaments à 35% sans remboursement du ticket modérateur pour les ALD (affections longue durée)", recommande le LIR, l'association des laboratoires pharmaceutiques internationaux de recherche, dans sa plate-forme 2008 publiée la semaine dernière. Celle-ci comprend une quinzaine de propositions en matière de R&D (recherche et développement), de politique de remboursement des médicaments par l'assurance maladie et d'organisation du système de soins. Le LIR représente 13 filiales françaises de laboratoires internationaux étrangers (AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, GlaxoSmithKline, Janssen-Cilag, Lilly France, Merck Santé, MSD-Chibret, Novartis Pharma, Pfizer, Roche, Schering Plough, Takeda).

Lire la suiteLire la suite