Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°314182

Les députés et sénateurs continuent de bénéficier d'un régime de retraite très avantageux

Jean-François Copé, président du groupe de l'UMP à l'Assemblée nationale, écrit dans un courrier adressé au socialiste Marc Vasseur, qui se qualifie lui-même de "jeune élu en retraite", que "le régime des parlementaires est quasiment aligné sur celui de la fonction publique". Ce n'est pas tout à fait exact, relève l'association "Sauvegarde Retraites" qui, au terme d'une enquête approfondie publiée en octobre 2008, retient que la retraite à taux plein d'un député est supérieure à son indemnité de base, qu'il suffit d'un mandat de cinq ans pour toucher une pension aussi élevée que celle perçue en moyenne par les salariés du privé au terme d'une carrière complète de 40 ans et que 88% de cette pension est financée par la solidarité, donc par le contribuable. Quant à la réversion, elle est beaucoup plus avantageuse que celle des fonctionnaires et des salariés du privé.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Retraites: une proposition de loi visant à "sécuriser" l'adossement des régimes de retraite spéciaux au régime général

Trois sénateurs UMP ont déposé en ce mois d'avril une proposition de loi visant à "sécuriser les futurs adossements de régimes spéciaux au régime général", en donnant à la Cnav (caisse nationale d'assurance vieillesse des travailleurs salariés) la possibilité de bénéficier d'une "clause de révision plafonnée pour le calcul de ces opérations" pour s'assurer du "respect de la stricte neutralité financière de l'opération pour les assurés sociaux du régime général". La proposition de loi vise également à mentionner expressément dans le code de la sécurité sociale l'obligation de consulter le conseil d'administration de la Cnav sur ces opérations d'adossement, sans pour autant lui accorder un droit de veto.

Lire la suiteLire la suite
Retraites: la réforme des régimes spéciaux, préalable à une mise à plat des avantages spécifiques au secteur public et à la Fonction publique

Les négociations sur la réforme des régimes spéciaux de retraite qui devraient s'engager demain, mercredi 21 novembre 2007, à la SNCF et à la RATP sont, pour le gouvernement, un point de passage obligé avant d'aller plus avant dans la réforme globale des retraites en 2008. Mais, les spécialistes de ces questions s'accordent sur le fait que les gisements potentiels d'économie sont loin d'être épuisés au sein de ces régimes spéciaux qui, au fil des siècles, en empilant les dispositifs et en leur assignant les missions les plus diverses, sont devenus opaques et sources d'iniquités.

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement donne un mois aux syndicats pour négocier sur les régimes spéciaux de retraite dans les entreprises et les branches

A 21 heures 30, hier, mercredi 14 novembre 2007, le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand, a transmis comme prévu une "lettre de méthode" aux organisations syndicales (les cinq confédérations, l'Unsa et la Fgaac) leur laissant un mois pour trouver un accord avec les directions des entreprises et les représentants de l'Etat sur la réforme des régimes spéciaux de retraite. Immédiatement, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, déclarait disposer des éléments d'information permettant de "suspendre" le mouvement pour laisser la place aux discussions. Sur le terrain une légère détente était observée ce jeudi matin dans les transports en commun, notamment à la RATP, alors qu'un peu partout en France en ce début de matinée des assemblées générales étaient organisées à la SNCF pour décider des suites du conflit.

Lire la suiteLire la suite
Le rapport cotisants/retraités est plus dégradé dans les régimes de retraite du secteur public que dans ceux du secteur privé

Dans les régimes spéciaux de retraite, le rapport démographique est aujourd'hui d'un cotisant pour deux retraités, soulignait hier soir, mardi 13 novembre 2007, François Fillon sur TF1. En réponse, Jean-Luc Mélenchon mettait l'accent au nom du Parti socialiste sur le faible impact de la réforme des régimes spéciaux sur l'équilibre financier du système de retraite. Ces deux constats s'appuient sur des données chiffrées disponibles dans les travaux du COR et dans les comptes des régimes obligatoires.

Lire la suiteLire la suite
Régimes spéciaux de retraite: Xavier Bertrand "fermé" sur le calendrier d'allongement de la durée de cotisations mais ouvert à d'autres aménagements (CFDT)

Xavier Bertrand a poursuivi des consultations avec les syndicats, ce mercredi 24 octobre 2007, sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, en recevant la CFDT et la CGT en début de soirée. Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité avait reçu les directeurs des entreprises publiques, lundi dernier. Dans l'immédiat, le ministre se borne à enregistrer les demandes syndicales, mais le premier contact avec la CFDT a montré, de l'avis du syndicat, que les concessions du gouvernement seront vraisemblablement peu nombreuses.

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement veut "garantir la viabilité financière et la pérennité" des régimes spéciaux de retraite

Le "document d'orientation" sur la réforme des régimes spéciaux de retraite, remis ce mercredi 10 octobre 2007 aux syndicats par Xavier Bertrand, ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, confirme que "le gouvernement n'entend pas remettre en cause l'existence" de ces régimes, "mais au contraire garantir leur viabilité financière et donc leur pérennité". "D'emblée, le gouvernement fait preuve de prudence sur un sujet qui a, en 1995, mis en difficulté le gouvernement d'Alain Juppé, alors que le contexte a changé", estime un observateur. Plusieurs sondages montrent que les partisans du statu quo ne sont plus majoritaires et les syndicats eux-mêmes paraissent aujourd'hui divisés sur la conduite à tenir, comme en témoigne la diversité de leurs mots d'ordre de grève pour le 18 octobre prochain à la SNCF.

Lire la suiteLire la suite