Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°311655

21 août 2003-21 août 2008: cinq ans après, la réforme Fillon est loin d'avoir atteint tous ses objectifs. Une analyse de François Charpentier

Dix ans après la réforme Balladur-Veil de 1993 qui avait allongé la durée de cotisation des salariés du privé de 37,5 à 40 années, fait passer le nombre d'années pour le calcul des pensions des 10 aux 25 meilleures, prolongé pour cinq ans l'indexation de l'évolution des pensions sur les prix et élargi la base de financement de l'assurance vieillesse avec la mise en place du FSV (Fonds de solidarité vieillesse), le gouvernement Raffarin avait prolongé en 2003 la réforme de ses prédécesseurs avec la "réforme Fillon". Après la tentative manquée d'Alain Juppé en 1995, il s'agissait de mettre les fonctionnaires au diapason des salariés du privé en les amenant à cotiser 40 années. La seconde priorité de cette réforme, qui fête aujourd'hui ses cinq ans, visait à relever le taux d'activité des salariés âgés de 55 à 64 ans. Ce second objectif n'a pas été atteint et conduit à en dresser un bilan nuancé.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Réforme Fillon, réforme Douste-Blazy, les raisons d'un double échec. Une analyse de François Charpentier

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale s'est élevé à 9,5 milliards d'euros en 2007, partagé pour moitié entre les branches maladie et vieillesse. Ce résultat survient malgré la mise en oeuvre de deux réformes majeures - lois "Fillon" d'août 2003 sur les retraites et "Douste-Blazy" d'août 2004 sur la maladie - qui ne réglaient certes pas tous les problèmes, mais qui pouvaient tout au moins contribuer à une amélioration des comptes. Ce n'est à l'évidence pas le cas, malgré une certaine amélioration constatée sur la maladie. Alors que se préparent de nouvelles décisions dans le cadre du rendez-vous 2008 sur les retraites, il convient donc de s'interroger sur les raisons de ce double échec.

Lire la suiteLire la suite
Rendez-vous sur les retraites 2008: quelques aménagements à la réforme Fillon de 2003, un projet de loi sur l'emploi des seniors

Avant que ne s'engage, le lundi 28 avril 2008, la deuxième série de consultations des partenaires sociaux par Xavier Bertrand, ministre de l'Emploi, des Relations Sociales, de la Famille et de la Solidarité, pour le rendez-vous des retraites 2008, deux choses paraissent acquises. D'une part, l'entourage du Premier ministre rappelle qu'il ne s'agit pas de faire une nouvelle réforme sur le modèle de 2003, mais tout au plus d'opérer quelques ajustements. D'autre part, les mesures seront surtout réglementaires, sauf pour celles touchant à l'emploi des seniors, qui s'inscriront dans un projet de loi. Une fois achevée la phase de concertation, les nouvelles mesures devraient donc intervenir assez vite. Alors que Jean-René Buisson, président de la commission protection sociale du Medef, dévoilait ce matin dans "Les Échos" le contenu du cahier revendicatif du patronat en matière de retraite, François Filon et Xavier Bertrand avancent des propositions, pas toujours concordantes, et l'Élysée n'a pas dit son dernier mot.

Lire la suiteLire la suite
Réforme des retraites: la CFDT s'estime "trahie" par François Fillon sur les carrières longues

Le souhait de François Fillon de voir modifier le dispositif pour carrière longue inscrit dans la loi du 21 août 2003 a provoqué une réplique de la CFDT. En effet, c'est en se fondant sur cette mesure "d'authentique justice sociale", selon le mot du Premier ministre, que François Chérèque avait décidé de soutenir la réforme Fillon de 2003, soutien qui avait profondément secoué son syndicat en causant le départ de plusieurs dizaines de milliers d'adhérents.

Lire la suiteLire la suite
La réforme Fillon a permis de retarder l'âge de départ en retraite des fonctionnaires

Lire la suiteLire la suite
Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius souhaitent abroger la loi Fillon sur la réforme des retraites

Lire la suiteLire la suite
La CFDT veut lancer le débat sur la deuxième étape de la réforme Fillon

Lire la suiteLire la suite