Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°311251

La CSG et les politiques d'aide à l'emploi expliquent la baisse de la part des cotisations dans le financement de la protection sociale (Drees)

De 1981 à 2006, la part des ressources consacrées à la protection sociale dans le PIB a augmenté de plus de quatre points, passant de 26,5% il y a un quart de siècle à 30,7% en 2006. Mais cette progression n'a "toutefois pas suffi à couvrir la progression des dépenses (+5 points sur la même période)", observent des chercheurs à la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), auteurs d'une note de la série "Étude et Résultats" d'août (n° 674). Nettement positif dans les années 80, le solde de la protection sociale est devenu ensuite négatif (sauf de 1998 à 2002). Concentré sur le régime général, il a généré une dette importante qui a conduit à la création de la Cades (caisse d'amortissement de la dette sociale) financée par la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). "L'élément le plus remarquable dans l'évolution de la structure des recettes de la Sécurité sociale de ces 25 dernières années est la baisse relative des cotisations sociales au profit des impôts et taxes affectés à partir des années 90", soulignent par ailleurs les auteurs qui dressent un panorama d'un quart de siècle de comptes de la protection sociale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Financement de la protection sociale: un "document d'orientation" de Bercy suggère un basculement de prélèvements sur le travail vers des prélèvements sur la consommation

"Le vieillissement de la population fragilise les modèles sociaux dont le financement repose principalement sur des prélèvements assis sur le facteur travail", souligne le "Document d'orientation sur les évolutions de la politique fiscale" publié le 25 juillet 2008. Ce document, établi sous la responsabilité de Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, vise à redéfinir la logique de notre système de prélèvements obligatoires. Il est destiné à étayer les échanges à venir avec l'ensemble des acteurs concernés, au cours du second semestre 2008.

Lire la suiteLire la suite
En 2006, les prestations de protection sociale représentaient 29,4% du PIB, soit un retour au niveau de 2004

En 2006, l'ensemble des dépenses de protection sociale se sont accrues de 3,5% en valeur et de 1,6% en termes réels, indique la Drees (direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), qui vient de publier les comptes 2006 de la protection sociale. Ces dépenses, hors transferts internes aux différents régimes, représentaient 553,7 milliards d'euros. Les prestations de protection sociale perçues par les ménages, qui représentent environ 95% des dépenses (526,2 milliards d'euros), ont progressé quant à elles de +3,3% en euros courants et de +1,4% en termes réels. Elles représentent 29,4% du PIB, contre 29,6% en 2005 et 29,4% en 2004.

Lire la suiteLire la suite
Un rapport confirme le caractère relatif de la notion de "prélèvements obligatoires" d'un pays à l'autre

"Sens et limites des taux de prélèvements obligatoires entre pays développés": Philippe Séguin, premier président de la Cour des comptes, a présenté, ce jeudi 20 mars 2008, un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires qui confirme le caractère relatif de cette notion. Observant une grande diversité dans les taux de prélèvements entre pays et un mouvement de hausse généralisée dans le monde, l'étude s'efforce d'expliquer les raisons de ces écarts de taux.

Lire la suiteLire la suite
Réforme du financement de la protection sociale: Liêm Huong-Ngoc (PS) plaide pour la mise en place d'une "CSG entreprise"

"Beaucoup pensent aujourd'hui qu'il faudra évoluer d'un système bismarckien (où les cotisations salariales fournissent l'essentiel des ressources de la protection sociale) vers un système fiscalisé". À partir de là, plusieurs orientations sont possibles: une augmentation de la fiscalisation à travers une hausse de la TVA, dite "TVA sociale", une augmentation de l'impôt sur le revenu ou encore le remplacement des cotisations patronales par une CSG (contribution sociale généralisée) "entreprise" qui intégrerait l'impôt sur les bénéfices réalisés par les sociétés. "Celle-ci aurait l'intérêt de faire participer les profits des entreprises au financement des dépenses sociales". C'est ce qu'estime Liêm Hoang-Ngoc, maître de conférences en économie à l'université Paris-I, délégué national à l'économie du Parti socialiste, qui s'exprimait le 30 janvier dernier dans le cadre d'une journée organisée par la MGEN (Mutuelle générale de l'Éducation nationale) et ayant pour thème: "Protection sociale et mutualité en Europe. Quelle voie pour une approche solidaire de la santé?".

Lire la suiteLire la suite
L'impossible financement de la protection sociale. Une analyse de François Charpentier

Selon les premiers éléments du recensement publiés par l'Insee, la France a ravi à l'Irlande le ruban bleu de la fécondité en Europe avec 1,98 enfant par femme en âge de féconder. Avec un solde migratoire positif de 50 000 à 100 000 personnes par an, relevé en juin dernier par l'Insee, la France renouvelle ses générations. C'est évidemment la très bonne nouvelle de la semaine. Sauf que l'accroissement prévisible du nombre des cotisants sur le long terme doit être mis en regard d'une autre information donnée en début de semaine par la Cades (Caisse d'amortissement de la dette sociale), à savoir que, sur le court terme, l'endettement de la Sécurité sociale continue d'augmenter. La nouvelle dette auprès de l'Acoss se montant à 36 milliards d'euros, se pose la question de son financement. Ce sujet sera au centre des débats des prochains mois.

Lire la suiteLire la suite