Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°311054

Bouclier sanitaire: une réforme "sans doute utile" mais inapplicable avant la prochaine élection présidentielle (Christian Saout, Ciss)

"Il semble que le bouclier sanitaire soit un bouleversement du même ordre que celui de 1945", note Christian Saout, président du Ciss (Collectif interassociatif sur la santé). "Cette réforme est utile, sans doute, mais le contexte politique est tel que tout le monde va s'en méfier. Il faut donc davantage travailler sur ses conditions d'acceptabilité", estime Christian Saout, ce vendredi 20 juin 2008, dans le cadre d'une journée sur le bouclier sanitaire organisée par la chaire santé de Sciences Po.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
ALD: prolongation de 18 mois de la période transitoire durant laquelle les patients en ALD sont dispensés d'établir d'un protocole de soins

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, a annoncé lundi 9 juin 2008 dans la soirée le report au 31 décembre 2009 de la période transitoire durant laquelle les patients bénéficiant d'une prise en charge à 100% au titre des ALD avant le 15 novembre 2005 sont dispensés d'établir un nouveau protocole de soins. Cette décision intervient après que le ministère a pris connaissance d'une montée en charge "plus lente que prévue" des nouveaux protocoles de soins pour tous les patients en ALD.

Lire la suiteLire la suite
Auditions de la Mecss sur les ALD: le directeur de la sécurité sociale estime que le dispositif actuel peut être amélioré

Il faut commencer par modérer la croissance des dépenses associées au dispositif des ALD par des mesures d'optimisation du système actuel, plutôt qu'à chercher une réforme globale, sachant que "souvent, on ne trouve pas des économies énormes d'un seul coup". Telle est l'opinion avancée jeudi 29 mai 2008 par le directeur de la sécurité sociale, Dominique Libault, devant les députés de la Mecss (mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale), dans le cadre de leur mission sur les ALD (affections de longue durée). Dominique Libault, souligne néanmoins qu'à législation inchangée (eu égard aux dépenses croissantes associée au titre du dispositif des ALD), les dépenses du régime général seront amenées à se concentrer sur le risque lourd. Pour sa part, il s'estime "gêné" par une telle évolution, qui amènera "80% de la population française à payer sans aucun retour sur ses soins courants".

Lire la suiteLire la suite
Auditions de la Mecss: le sort de la réglementation sur les ALD ne fait pas l'unanimité

Les députés participant à la Mecss (Mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale) sur les ALD (affections de longue durée) ont entendu, jeudi 15 mai 2008, plusieurs témoins évoquer le poids croissant au sein des dépenses d'assurance maladie des dépenses générées par les patients en ALD, ainsi que l'éventuelle évolution du périmètre des ALD. La mission ALD, co-présidée par les députés Pierre Morange (UMP, Yvelines) et Jean Mallot (Socialiste, radical, citoyen et divers gauche, Allier), compte achever son travail en septembre 2008, avant le début de la discussion du PLFSS (projet de loi de financement de la sécurité sociale) pour 2009.

Lire la suiteLire la suite
Les institutions de prévoyance redoutent la désorganisation du système de soins qui résulterait d'un "bouclier sanitaire"

La présentation du rapport Larcher sur l'hôpital ce jeudi 10 avril 2008, la mise en route des ARS (Agences régionales de santé) dans les prochains mois, la loi de modernisation de l'organisation de la santé à l'automne et la mise au point du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 vont concourir à accentuer le désengagement de la sécurité sociale. Dans un tel contexte, que devront rembourser les assureurs complémentaires? C'est la question que se posent notamment les IP (institutions de prévoyance), qui doivent aussi composer avec le souci des entreprises de contenir leurs coûts.

Lire la suiteLire la suite
FO est hostile aux ARS et au bouclier sanitaire pour "préserver" l'assurance maladie (Jean-Claude Mailly)

"Le projet des ARS (agences régionales de santé) traîne dans les tiroirs des ministères depuis une quinzaine d'années. FO est résolument contre les ARS telles que les envisage le rapport Ritter, car cela reviendrait à instaurer une étatisation régionalisée, autrement dit un faux-nez de la privatisation. Si nous remettons l'assurance maladie dans les mains de l'État, nous risquons de désintégrer un système qui marche". C'est ce qu'estime le secrétaire général de la confédération FO, Jean-Claude Mailly, qui s'exprimait en clôture de la 8e journée nationale de FO pour l'insertion des personnes handicapées, mardi 19 février 2008. Jean-Claude Mailly assure que sa confédération "veillera à ce que les ARS ne portent pas atteinte au réseau de l'assurance maladie".

Lire la suiteLire la suite