Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°310131

Protection sociale des agents des départements et régions: 8% des collectivités participent au financement de la complémentaire santé

Pour gérer les risques de leurs agents, plus de la moitié des collectivités territoriales (57%) restent leur propre assureur en risque statutaire (c'est-à-dire pour garantir les indemnités prévues par le statut de la fonction publique territoriale) et 10% réfléchissent actuellement à un contrat groupe. C'est ce qu'indique une enquête réalisée cet automne par Axe Image auprès des directions générales des départements et régions et publiée à l'occasion du colloque organisé mercredi 19 novembre 2008 par la MNT (mutuelle nationale territoriale), la Mgen (mutuelle générale de l'éducation nationale) et la Mget (mutuelle générale de l'équipement et des territoires). En ce qui concerne l'assurance complémentaire maladie, "seulement 8% ont une politique de participation de l'employeur".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les mutuelles veulent être remboursées des dépenses qu'elles ont effectivement engagées au titre de la CMU complémentaire

La FNMI (Fédération nationale de la Mutualité interprofessionnelle) s'insurge dans un communiqué contre un amendement au PLFSS (projet de loi de financement pour la sécurité sociale) pour 2009 voté en première lecture touchant au remboursement des dépenses de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire). Cet amendement introduit, selon elle, une "discrimination" de traitement entre les différents types d'organismes qui gèrent cette couverture. Seuls les organismes d'assurance maladie obligatoire seraient ainsi remboursés de leurs dépenses réellement engagées. Les organismes d'assurance complémentaire santé, en particulier les mutuelles, continueraient à ne percevoir qu'une somme forfaitaire par bénéficiaire, quel que soit le coût réel engagé.

Lire la suiteLire la suite
Crise financière: après les banques, au tour des mutuelles, des assureurs et des réassureurs d'être touchés

La Lettre de l'assurance (édition 28 octobre 2008) annonce que l'État néerlandais a décidé d'injecter 3 milliards d'euros dans le groupe d'assurance Aegon, l'un des tous premiers au niveau mondial. Cette mesure n'aurait rien d'extraordinaire dans la conjoncture présente si le groupe mutualiste La Mondiale ne s'était adossé à cet assureur pour accéder au marché des capitaux, avant de s'allier avec le groupe AG2R dans le cadre d'une Sgam (société groupe d'assurance mutuelle). Ce nouvel épisode apporte la preuve que ni les mutuelles, ni les assureurs, ni les réassureurs ne sont à l'abri de la crise financière, qui ne s'arrête pas aux portes des banques.

Lire la suiteLire la suite
Ouverture à la concurrence de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires: le gouvernement met en place une mission d'appui aux administrations

Éric Woerth, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, et André Santini, secrétaire d'État à la Fonction publique, annoncent la mise en place d'une mission de haut niveau composée de représentants du Conseil d'État, de l'Acam (Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles) et de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Cette mission aura pour tâche de donner un avis technique aux ministères afin d'éclairer leur décision dans le choix des organismes (mutuelles, institutions de prévoyance ou sociétés d'assurances) qui assureront la couverture complémentaire des fonctionnaires de l'État et recevront une aide financière à ce titre.

Lire la suiteLire la suite
Un décret ouvre le champ de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires de l'Etat à la concurrence

La participation de l'État et de ses établissements publics au financement de la protection sociale complémentaire de leurs personnels fait l'objet du décret n° 2007-1373 du 19 septembre 2007 publié au Journal officiel de ce vendredi 21 septembre 2007 (L'AEF du 21/09/2007, NOR: 83846). Consécutif à l'abrogation de l'arrêté Chazel en 2006, ce décret ouvre à la concurrence le champ de la protection sociale complémentaire dans la fonction publique, conformément aux recommandations de la Commission européenne. Il fait suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique qui confère une base juridique, conforme au droit communautaire, au financement par les employeurs publics de la protection sociale complémentaire de leurs personnels et définit précisément les modalités concrètes de mise en œuvre de ce financement: désignation des "organismes de référence", "appel public à la concurrence", application du principe de solidarité aux garanties complémentaires, contenu minimal des garanties de couverture complémentaire.

Lire la suiteLire la suite
Protection sociale complémentaire des agents de l'État: six mutuelles de la fonction publique se regroupent pour faire face à la concurrence au ministère de l'Économie

Le prochain décret précisant les modalités de mise en place de la couverture complémentaire santé des agents de l'État, consécutif à l'abrogation de l'arrêté Chazel en 2006, va ouvrir à la concurrence le champ de la protection sociale complémentaire dans la fonction publique, conformément aux recommandations de la Commission européenne. Ce décret décrit les conditions de désignation des "organismes de référence". L'employeur devra passer par "un appel public à la concurrence" publié, notamment, au Journal officiel de l'Union européenne. Le ministère de l'Économie et des Finances procède actuellement au référencement des organismes complémentaires habilités à couvrir son personnel. Six mutuelles de la fonction publique feront "candidature commune".

Lire la suiteLire la suite