Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°309765

RSA: Nicolas Sarkozy confirme la création d'une taxe sur le capital pour financer sa généralisation, et précise les droits et devoirs des bénéficiaires

"Je financerai le RSA (revenu de solidarité active) [dont le coût est estimé à 1,5 milliard d'euros par an] en créant une surtaxe de 1,1 point à la contribution sociale de 2% sur les revenus du patrimoine et de placements", confirme Nicolas Sarkozy, président de la République, ce jeudi 28 août 2008 à Laval (Mayenne). Il confirme également que la généralisation du dispositif entrera en vigueur au "1er juillet 2009". Quant aux bénéficiaires, tout droit devant s'accompagner de devoirs, ils ne pourront refuser plus de deux offres d'emploi ou de formation sans être exclus du dispositif, à l'instar des demandeurs d'emploi.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Financement du RSA: la CGPME estime que la taxation du capital est "un contresens"

"La nouvelle taxation du capital pour financer le RSA (revenu de solidarité active) est un contresens", estime la CGPME ce jeudi 28 août 2008. L'organisation patronale, après le Medef hier, marque son opposition à l'instauration d'un prélèvement à hauteur de 1,1% sur les revenus du patrimoine et de placement pour financer ce dispositif d'insertion professionnelle en direction des publics les plus fragiles. Nicolas Sarkozy a confirmé cette mesure en fin de matinée de ce jeudi lors d'un déplacement à Laval (Mayenne) avec le promoteur du RSA, le Haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté Martin Hirsch.

Lire la suiteLire la suite
RSA: Laurence Parisot opposée à la création d'une nouvelle taxe

"Et si l'on se disait qu'on peut faire [le RSA] sans inventer une nouvelle taxe?", suggère Laurence Parisot, présidente du Medef, ce mercredi 27 août 2008 en marge de l'université d'été du mouvement patronal, qui se tient à Palaiseau (Essonne) jusqu'au vendredi 29. "Nous sommes favorables au RSA", assure-t-elle. Mais "pour financer une bonne idée, (...) pourquoi avoir comme seule ambition celle d'une taxe en plus?". La présidente du Medef réagissait à l'hypothèse étudiée par le gouvernement de financer le RSA grâce à une taxe sur les revenus du patrimoine et les placements.

Lire la suiteLire la suite
Financement du RSA: la taxation des revenus du capital est "une piste sérieuse" (Éric Woerth)

La taxation des revenus du capital pour financer le RSA (revenu de solidarité active) est "une piste sérieuse", selon Éric Woerth, interrogé sur France Info ce mercredi 27 août 2008. Alors que Nicolas Sarkozy doit détailler demain à Laval (Mayenne) les modalités du RSA, le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique n'infirme pas l'information publiée par "Les Échos" de ce mercredi. Le quotidien économique annonce que "le chef de l'État a décidé de mettre à contribution les revenus du patrimoine (revenus fonciers...) et de placement (dividendes, assurance vie, etc.) via un nouveau prélèvement de 1%".

Lire la suiteLire la suite
Le détail du projet de loi "généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d'insertion" examiné par le Conseil d'État

Le RSA (Revenu de solidarité active) "garantit à toute personne, qu'elle soit ou non en capacité de travailler, de disposer d'un revenu minimum et de voir ses ressources augmenter quand les revenus qu'elle tire de son travail s'accroissent. Les bénéficiaires du revenu de solidarité active ont droit à un accompagnement social et professionnel tendant à leur insertion dans l'emploi durable". Ainsi est résumé le principe général du RSA dans le projet de loi "généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d'insertion" que le Conseil d'État examine en ce mois d'août 2008. Ce texte redéfinissant aussi les politiques d'insertion, doit être présenté en Conseil des ministres le 3 septembre 2008 et est inscrit à l'ordre du jour de la session extraordinaire du Parlement débutant le 22 septembre prochain.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. RSA: la conférence de consensus acte les grandes lignes du projet en attendant les derniers arbitrages budgétaires

Les grandes lignes de la généralisation du RSA (revenu de solidarité active) au 1er juin 2009 sont actées mais la définition précise du dispositif nécessite encore des arbitrages, notamment budgétaires. En particulier, le niveau de revenu complémentaire généré par l'octroi du RSA n'est pas fixé. C'est ce qui ressort de la conférence de consensus sur le RSA organisée hier, mercredi 9 juillet 2008, au Haut commissariat aux Solidarités actives contre la pauvreté. Les quelque "150 participants - parlementaires des deux chambres, représentants des départements, partenaires sociaux, associations et usagers - ont tous affirmé ou réaffirmé leur adhésion à ce projet", se félicitait à l'issue de la conférence Martin Hirsch, pour qui "suffisamment de lignes de convergence" ont été dégagées "pour franchir un cap où la création du RSA est irréversible".

Lire la suiteLire la suite