Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°309445

Lutte contre le cancer: la prise en charge psychologique, deuxième priorité des chefs d'entreprise et les médecins (sondage LH2 - Ligue contre le cancer)

Le traitement de la maladie et la prise en charge psychologique devancent l'accompagnement des malades et de leur entourage parmi les priorités dans la lutte contre le cancer, illustre un sondage réalisé par LH2 pour la Ligue contre le cancer à l'occasion de la première "convention des Français face au cancer", organisée dimanche 23 novembre à Paris. Cette étude a été conduite par téléphone du 16 au 30 octobre auprès d'un échantillon de médecins généralistes, maires et chefs d'entreprise.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Suivi de la convention Aeras: Roselyne Bachelot-Narquin réclame des efforts supplémentaires aux banques et aux assureurs au cours des 18 prochains mois

"Nous ne sommes pas encore en mesure d'évaluer précisément tous les engagements de la convention", a admis, vendredi 24 octobre 2008, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, lors de la remise du rapport d'évaluation de la convention Aeras (pour "s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé"). Dix-huit mois après sa mise en place en janvier 2007, cette convention fait l'objet d'une évaluation à mi-parcours par une commission de suivi et de proposition présidée par le conseiller d'État Jean-Michel Belorgey. Dans son rapport, il apparaît que si "93% des demandes d'assurance présentées par des personnes présentant un risque aggravé de santé ont fait l'objet d'une proposition d'assurance couvrant au moins le risque décès" (83% pour les risques décès et perte totale et irréversible d'autonomie, ou PTIA, et 68% pour les risques décès, PTIA et invalidité, même partielle), la commission affirme qu'il "n'est pas possible de déterminer si ces couvertures assurantielles relatives à l'assurance décès seule ou à l'assurance décès et PTIA ont été considérées comme des garanties suffisantes par les établissements de crédit, au regard de la jurisprudence des règles de solvabilité et d'analyse de risque, pour se traduire par des offres de prêts".

Lire la suiteLire la suite
28,5 millions d'euros prévus au titre de la lutte contre le cancer n'ont pas été utilisés à cette fin en 2007, selon la Commission des Finances du Sénat

"L'année 2007 a été marquée par une très forte sous-consommation des crédits destinés à la lutte contre le cancer", déplore le sénateur centriste Jean-Jacques Jégou, rapporteur spécial de la "Mission santé" de la Commission des finances du Sénat, dans un document rendu public vendredi 4 juillet 2008 dans le cadre du projet de loi de règlement des comptes et du rapport de gestion pour l'année 2007. Au total, 28,5 millions d'euros (sur 54 millions de crédits autorisés) n'ont pu être consommés l'an dernier.

Lire la suiteLire la suite
Mutuelle Bleue s'investit dans la prévention contre le cancer

Face au retentissement humain et économique du cancer, deuxième cause des décès tous âges confondus en France, la Mutuelle Bleue s'engage dans une démarche de fond avec le "Passeport pour la santé", a-t-elle annoncé jeudi 19 juin 2008. Pour mener à bien cette opération, la mutuelle s'est associée à l'Institut Gustave-Roussy, l'Institut national du cancer et le Réseau Nacre.

Lire la suiteLire la suite
Plan cancer: la Cour des comptes dresse un bilan mitigé mais plaide cependant pour qu'il soit prolongé

"Si je devais résumer l'appréciation de la Cour, je dirais que malgré les retards et les limites (...), le plan cancer a offert un cadre cohérent et joué un rôle de catalyseur. Ses objectifs ont été en bonne partie atteints: nous estimons qu'à la fin de 2007, un tiers des 70 mesures a été réalisé, un tiers l'a été modérément ou inégalement et le dernier tiers, peu ou pas du tout. Les inégalités géographiques demeuraient importantes à l'issue du plan mais leur réduction devrait se poursuivre. On ne peut qu'encourager les pouvoirs publics à poursuivre sur cette lancée. (...) Il faut donc que le plan soit prolongé". C'est ce qu'a déclaré le premier président de la Cour des comptes, Philippe Séguin, qui présentait ce matin, jeudi 12 juin 2008 un rapport public dressant bilan du plan cancer.

Lire la suiteLire la suite
Roselyne Bachelot-Narquin reconnaît des lacunes dans la mise en oeuvre du Plan cancer 2003-2007

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, estime que la généralisation des consultations d'annonce du cancer prévue dans le Plan cancer "reste encore beaucoup trop théorique". À l'occasion d'un colloque organisé jeudi 27 mars 2008 au ministère de la Santé sur "la vie deux ans après le diagnostic de cancer", la ministre a jugé "absolument nécessaire de veiller à l'effectivité des mesures du Plan 2003-2007" dont son ministère s'apprête à dresser un bilan détaillé.

Lire la suiteLire la suite