Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°309371

UCB annonce la suppression de 2 400 postes, dont 253 en France d'ici 2009

Le groupe pharmaceutique UCB a annoncé jeudi 28 août 2008 son intention de supprimer 2 400 postes dans le monde d'ici 2009, dont 253 en France, dans le cadre d'un plan de transformation du groupe en entreprise entièrement dédiée aux biotechnologies. Ces suppressions s'accompagneraient de la création de 400 postes, l'opération globale représentant une diminution de 17% des effectifs au niveau mondial. Cette annonce intervient moins d'un an après la mise en place d'un PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) au sein d'UCB-Pharma en France, qui a conduit à 219 suppressions de postes (L'AEF n°327463).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Sanofi-Aventis France: "si la GPEC fonctionne, le PSE sera moins difficile" (Pierre Chastagnier, DRH)

"Si la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) fonctionne, le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) sera moins difficile", explique à l'AEF Pierre Chastagnier, DRH de Sanofi-Aventis France, après l'annonce de l'ouverture en septembre prochain d'un PSE accompagnant la suppression de 700 à 800 postes de visiteurs médicaux. "Nous voulons sensibiliser tous les collaborateurs sur les possibilités offertes par la GPEC, car beaucoup de salariés attendent d'être au pied du mur", souligne Pierre Chastagnier, tout en confirmant l'ouverture du PSE après l'été. En mars dernier, la direction de la filiale France du groupe pharmaceutique a signé avec huit organisations syndicales un accord sur la GPEC, qui attribue à la promotion médicale la qualification de "métier menacé". Sanofi-Aventis emploie environ 2 200 visiteurs médicaux en France.

Lire la suiteLire la suite
Sanofi-Aventis: le site de Vitry-sur-Seine touché par un plan de reconversion vers les biotechnologies

Près de la moitié des 620 postes du site Sanofi-Aventis de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) devraient être supprimés dans le cadre d'un plan de reconversion du site vers les biotechnologies, selon la direction du groupe. Ce mardi 1er avril 2008, s'est déroulée une réunion d'information-consultation du CCE sur le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) au titre du livre III du code du travail.

Lire la suiteLire la suite
UCB-Pharma supprime 219 postes en France et s'engage à financer des formations de reconversion à hauteur de 8 000 euros maximum par salarié

UCB-Pharma va supprimer 219 postes en France, selon le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) définitif daté du 21 novembre 2007, et dont l'AEF s'est procuré une copie. Selon le texte, cette restructuration, qui implique la suppression de 162 emplois et 203 "modifications de contrat de travail pour motif économique", concerne essentiellement les visiteurs médicaux dont 185 postes, sur les 337 existants, vont disparaître. Le PSE prévoit plusieurs mesures destinées à favoriser le reclassement externe des salariés concernés, à l'instar du financement de formations longues ou de reconversion (plus de 300 heures), à hauteur de 8 000 euros maximum par salarié.

Lire la suiteLire la suite
L'industrie française du médicament s'attend à une réduction de 28% de ses effectifs d'ici 2015

"Il faut s'attendre à une baisse d'au moins 28% des emplois entre 2005 et 2015 dans l'industrie du médicament", indique ce vendredi 11 janvier 2008 Christian Lajoux, président du Leem (Les entreprises du médicament), lors de ses voeux à la presse. Cette baisse des effectifs pourrait toucher en priorité les métiers de la promotion et de la production. Pointant le manque d'attractivité de la filière française et la concurrence accrue de nouveaux pays sur le marché des produits pharmaceutiques, le président de l'organisation patronale estime en outre que les 38 000 emplois de production en France sont menacés par "les rationalisations géographiques". Le Leem s'appuie sur une étude prospective de l'évolution "activités/emplois" dans le secteur, commandée en 2007 au cabinet Arthur D. Little.

Lire la suiteLire la suite