Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°308125

ArcelorMittal: les réductions d'effectifs en France concernent 1 400 postes sous la forme d'un plan de départs volontaires

Le plan de réduction d'effectifs au niveau européen annoncé par la direction d'ArcelorMittal jeudi 27 novembre 2008 se traduira par la suppression de 1 400 postes en France sous la forme d'un plan de départs volontaires, indiquent les syndicats CFDT et CFE-CGC à l'issue d'une réunion entre la direction du groupe et les organisations syndicales, lundi 1er décembre 2008. Selon les deux organisations syndicales, le plan de départ sera ouvert à toutes les entités françaises du groupe, pour les seules "fonctions support", c'est-à-dire les métiers non liés à la production ou à la maintenance.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 67 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
ArcelorMittal va arrêter temporairement plusieurs hauts-fourneaux à Fos-sur-Mer, Florange et Dunkerque (syndicats)

Le numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal a détaillé, mercredi 30 octobre 2008 devant le CCE (comité central d'entreprise) réuni à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), un plan d'arrêt temporaire touchant un de ses deux hauts-fourneaux sur le site, du 16 novembre 2008 au 31 janvier 2009, selon plusieurs sources syndicales concordantes. Il se traduira, pour les 3 400 salariés, par "des prises de congés, de jours RTT et des périodes de formation", précise à l'AEF Dominique Plumion, membre CFDT du CCE d'ArcelorMittal Méditerranée.

Lire la suiteLire la suite
PSE ArcelorMittal Gandrange: le groupe va accorder 85% de salaire aux préretraités à mi-temps et une prime de mobilité de 3 mois au personnel reclassé en interne

Les syndicats CFE-CGC et CFDT "se félicitent des avancées obtenues pour les 595 employés du site ArcelorMittal Gandrange" concernés par la fermeture du site mosellan en 2009 (L'AEF n°323024). C'est ainsi qu'ils ont réagi, le 30 mai 2008, à l'issue de la clôture de la procédure d'information-consultation sur le volet social du plan de restructuration (PSE-plan de sauvegarde de l'emploi), tandis que la CGT a rejeté le plan en bloc. La direction d'ArcelorMittal France indique que "les salariés les plus anciens, à 3 ans maximum de la retraite, travailleront sur place à mi-temps, en touchant 85% de leur salaire". Les autres salariés se verront proposer "une offre individuelle et personnalisée de reclassement interne" en CDI dans un autre site du groupe, en priorité dans les usines voisines de Florange (Moselle) et de Luxembourg: ils seront "informés de leur future affectation quelle que soit la date de suppression de leur poste à Gandrange" et "recevront une aide à la mobilité de trois mois de salaire".

Lire la suiteLire la suite
Arcelor-Mittal Gandrange: le syndicat CGT débouté de son action en référé (TGI de Thionville)

Le TGI (tribunal de grande instance) de Thionville (Moselle) a décidé hier, mardi 22 avril 2008, que la procédure d'information-consultation au titre du Livre IV du Code du travail (volet industriel) concernant le projet de réorganisation du site ArcelorMittal de Gandrange s'est déroulée de manière régulière. "En l'absence de trouble actuel manifestement illicite, il n'y a pas lieu à référé", a conclu la juge des référés, déboutant la CGT qui avait assigné la société le 10 avril avril dernier. L'organisation syndicale, non signataire de l'accord de méthode conclu entre la direction et les syndicats CFDT et CFE-CGC, estimait que les CHSCT auraient dû être consultés avant que le comité d'entreprise ne rende son avis le 4 avril. Elle fera appel de l'ordonnance de référé auprès de la cour d'appel de Metz.

Lire la suiteLire la suite
ArcelorMittal Gandrange: les syndicats se positionnent sur les mesures d'accompagnement social de la restructuration

Quelque 595 emplois seront supprimés en 2009 sur le site ArcelorMittal de Gandrange, confirment les élus CFDT, CFE-CGC et CGT qui ont participé lundi 14 avril 2008 à la réunion du comité d'entreprise marquant l'ouverture de la procédure d'information-consultation au titre du Livre III (volet social), à Metz. "Après avoir contesté la nécessité économique de ces licenciements, nous voulons un plan social [plan de sauvegarde de l'emploi] exemplaire", indique à l'AEF Pierre-Claude Sutter, délégué syndical CFE-CGC, qui relève "des possibilités d'ouverture" de la part de la direction. La restructuration prévue en 2009 concerne les 300 salariés de l'aciérie, les 110 du train à billettes ainsi que les salariés des services centraux.

Lire la suiteLire la suite
ArcelorMittal Gandrange: Lakshmi Mittal s'engage auprès de Nicolas Sarkozy à créer plus de 120 nouveaux emplois

Lakshmi Mittal s'est engagé auprès de Nicolas Sarkozy à accompagner la fermeture partielle d'ArcelorMittal Gandrange par un "effort de revitalisation" des sites sidérurgiques de la région, indique la présidence de la République dans un communiqué. C'est ce que le chef de l'État a annoncé aux organisations syndicales de l'usine (CFDT, CFE-CGC, CGT), lors de l'entretien qu'il leur a accordé ce lundi 7 avril 2008, en fin d'après-midi.

Lire la suiteLire la suite
La direction d'ArcelorMittal Gandrange confirme en CE la suppression de 575 emplois. Nicolas Sarkozy reçoit les syndicats lundi 7 avril 2008

La direction d'ArcelorMittal a confirmé, ce vendredi 4 avril 2008, la fermeture partielle du site de Gandrange (Moselle) en 2009, lors de la dernière réunion du comité d'entreprise au titre de la procédure d'information-consultation du livre IV du code du travail sur le volet économique du plan de restructuration. "Les élus CFDT et CFE-CGC ont donné un avis défavorable au projet de la direction, dénonçant les arguments employés pour rejeter leur contre-projet industriel. Mais le directeur du site Bernard Lauprêtre et le DRH Hugues Fauville ont réaffirmé la position du groupe, à deux avancées près: Mittal s'engage à investir 6 million d'euros sur le dernier outil restant sur place, le laminoir à couronnes et à barres, et à conserver 20 emplois supplémentaires", relate Marcel Thill (CFDT), secrétaire du CE. Ainsi, 575 emplois devraient être supprimés d'ici 2009 au lieu des 595 prévus au départ.

Lire la suiteLire la suite