Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°307873

Relations sociales: les managers y sont-ils préparés? Une analyse d'Hubert Landier

Les DRH sont à peu près unanimes à le dire: les managers, qu'il s'agisse des cadres dirigeants ou de l'encadrement de proximité, sont très mal préparés à la pratique des relations sociales. Bien souvent, ils ne connaissent pas les règles élémentaires du droit du travail, ils interprètent de travers les réactions de leurs interlocuteurs, multiplient les maladresses et contribuent ainsi à la détérioration du climat social. Et surtout, les yeux sur leurs objectifs "opérationnels", ils ne voient pas ce que l'entreprise pourrait gagner à une amélioration des relations sociales.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 70 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le climat social en 2009: "des désordres, oui; un mouvement d'ensemble, non" (Hubert Landier)

Diverses augures, relayées par les médias, prévoient d'ores et déjà que le début de l'année 2009 sera socialement tendu. Le raisonnement est simple: la crise économique aura pour effet une limitation des hausses de salaires et une multiplication des licenciements économiques, donc elle entraînera des manifestations de protestation. Et, une réunion intersyndicale des 5 confédérations (CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO), et des trois organisations non confédérées FSU, Solidaires et Unsa se tenait ce lundi matin 24 novembre 2008 au siège de la CFDT, pour établir les modalités d'une éventuelle "mobilisation des salariés". Pour Hubert Landier, "ce raisonnement, en fait, est sans doute beaucoup trop simple". Selon cet expert en analyse du risque social, des stratégies syndicales et des relations sociales dans l'entreprise, "les situations dans lesquelles se trouvent les différentes catégories de salariés, des commandants de bord d'Air France aux ouvriers de la sous-traitance automobile, sont extrêmement hétérogènes. Et les confédérations ne manifestent pas, à la veille des élections prud'homales, une aptitude particulièrement forte à l'unité d'action".

Lire la suiteLire la suite
Performance économique et qualité des rapports de travail. L'analyse d'Hubert Landier

Y a-t-il un lien entre la performance économique et financière de l'entreprise, d'une part, et la façon dont elle se comporte vis-à-vis des salariés qu'elle emploie, des clients et des collectivités publiques, d'autre part? Cette question peut déboucher sur deux réponses complètement différentes que résume Hubert Landier, expert en analyse du risque social, des stratégies syndicales et des relations sociales dans l'entreprise.

Lire la suiteLire la suite
Les managers intermédiaires "entre le marteau et l'enclume ": l'analyse d'Hubert Landier

Par "managers", on entend ceux des salariés, cadres ou non cadres, qui ont la responsabilité de l'animation d'une équipe de travail et qui exercent donc une autorité hiérarchique sur un nombre plus ou moins élevé de collaborateurs. Le manager représente donc la direction de l'entreprise. Ses initiatives, aux yeux des salariés, représentent la mise en oeuvre concrète des orientations décidées par celle-ci. "Il serait donc logique que le manager, dans l'exercice de son autorité, se sente pleinement d'accord avec ces orientations. Or, c'est loin d'être toujours le cas", selon Hubert Landier, expert en analyse du risque social, des stratégies syndicales et des relations sociales dans l'entreprise. "Le manager ignore souvent les tenants et les aboutissants des directives qu'il lui faut appliquer. Parfois même, il est en désaccord avec elles. De là son malaise lorsqu'il lui faut imposer à ses subordonnés des consignes qui, à ses propres yeux, sont inutiles, discutables ou dépourvues de sens". Hubert Landier répond aux questions de L'AEF.

Lire la suiteLire la suite
Management humain: les coûts du "laisser-aller". Une analyse d'Hubert Landier

Les enquêtes de climat social laissent apparaître dans certaines entreprises ce qu'Hubert Landier, expert en analyse du risque social, des stratégies syndicales et des relations sociales dans l'entreprise, appelle "une situation de délabrement en matière de management humain". Ce délabrement se traduit par une sorte de "laisser-aller général" illustré par des lourdeurs bureaucratiques, le poids des habitudes, la coexistence d’une foule de privilèges et de comportements méprisants, un effacement de l’encadrement et, bien évidemment, une perte d’efficacité générale.

Paradoxalement, ces effets du laisser-aller managérial peuvent s’observer dans des entreprises qui, selon toute apparence, se portent très bien d’un point de vue purement financier. Ils entraînent tout de même un double déficit: d'efficacité d'une part, celui-ci pouvant atteindre plusieurs dizaines de points de rentabilité par rapport aux résultats d’exploitation; déficit humain, d’autre part, la dégradation des rapports de travail aboutissant à un mal-être générateur d’insatisfaction, de frustrations et de stress. Chacun parmi les salariés déclare aimer son métier, mais déplore en même temps les conditions dans lesquelles il est obligé de l’exercer. Hubert Landier répond aux questions de L'AEF.

Lire la suiteLire la suite
Management et représentation du personnel: adversité ou complémentarité? Une analyse d'Hubert Landier

Lire la suiteLire la suite